Face aux attaques contre le Second degré : toutes et tous en grève mardi 26 janvier ! - Départ de la manifestation 13h Luxembourg - Rassemblement le matin dans les départements [MàJ 23/01]

mardi 26 janvier 2021
par  Snes S3 MC

Une revalorisation fantôme, 1883 suppressions de postes dans le Second degré à la rentrée 2021, des réformes qui malmènent nos métiers, une gestion chaotique de la crise sanitaire, la Fonction publique en danger… cela suffit !
=> Pour nos salaires, pour nos conditions de travail, pour les postes, exigeons la revalorisation des personnels et des moyens pour l’Éducation !

Rassemblements le matin dans les départements :
[78] Rassemblements devant la DSDEN des Yvelines à Guyancourt et la mairie de Mantes-la-Ville à 9h30
[91] Rassemblement devant la DSDEN de l’Essonne à Evry à 9h30
[92] Rassemblement devant la préfecture du 92 à Nanterre à 10h
[95] AG intersyndicale à la maison des syndicats de Cergy à 9h

Manifestation : départ à 13h de Luxembourg en direction du Ministère de l’Éducation nationale.

 Matériel pour mobiliser

A imprimer et diffuser largement. N’hésitez pas à contacter votre section départementale si vous souhaitez obtenir du matériel en nombre pour votre établissement.

Les raisons de se mobiliser sont nombreuses et les attaques particulièrement vives. Vous trouverez sur notre site toutes les informations pour décrypter les attaques et mobiliser les personnels.

  Salaires : la revalorisation fantôme

Alors que Jean-Michel Blanquer annonce « une revalorisation historique », voilà la réalité :

  • 400 millions : un montant dérisoire pour plus de 800 000 agents
  • 69 % des personnels ne sont pas concernés !
  • Rien n’est prévu pour les AED ni les AESH
  • Pas de compensation des pertes dues à l’inflation
  • Les CPE et professeurs documentalistes sont exclus de la prime d’équipement dont le montant est par ailleurs très insuffisant.
    => Plus d’informations sur le site national du SNES-FSU.

=> « Revalorisation fantôme » : voir notre simulateur de l’ampleur de la baisse de notre pouvoir d’achat de ces dernières années et surtout l’absence de réponse à la hauteur du Gouvernement !

 Rentrée 2021 : des conditions de travail et d’étude encore dégradées

Alors que Jean Castex ose affirmer : « L’Éducation nationale, notre majorité l’a particulièrement choyée, et nous allons continuer à le faire. », voilà la réalité :

  • 1883 suppressions d’emplois dans les collèges et lycées à la rentrée 2021 !
  • aucune création d’emploi de CPE, AED, PsyEN
  • A Versailles, une rentrée 2021 particulièrement dégradées (8850 élèves en plus, 40 postes en moins et des milliers d’HSA pour alourdir la charge de travail des personnels face à des classes toujours plus chargées)

=> Pour une rentrée 2021 digne, avec des moyens correspondant aux besoins, toutes et tous en grève mardi 26 janvier !

 Attaques contre nos métiers et contre la Fonction publique

  Une gestion indigne de la crise sanitaire

Absence d’anticipation, injonctions contradictoires, incohérences, défaut d’information… Face aux manquements du Rectorat et du Ministère, le SNES-FSU est aux côtés des personnels pour les informer de leurs droits et les défendre !

Pour faire un état des lieux fidèle de la situation, informer largement et interpeller sur celle-ci, la section académique a lancé, fin novembre 2020, une enquête sur nos conditions de travail, dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons.
Les étapes de la crise sanitaire et de la gestion de celle-ci par notre Ministère se suivent et se ressemblent, les résultats de l’enquête académique en témoignent : défaut d’anticipation, absence de cadrage national, dégradation de nos conditions de travail... Lire notre article
+ informations pour les personnels vulnérables (janvier 2021)

 AGIR AVEC LE SNES-FSU


Les revendications du SNES-FSU

=> une vraie revalorisation : rattrapage des pertes subies et dégel du point d’indice
=> diminution des effectifs dans les classes et créations de postes
=> une autre politique éducative, avec une relance ambitieuse de l’Éducation prioritaire et la remise à plat de la réforme du lycée et du bac
=> une gestion responsable de la crise sanitaire

Pour porter ces revendications haut et fort : TOUTES ET TOUS EN GRÈVE MARDI 26 JANVIER !

 Se syndiquer, c’est déjà agir !

L’action du SNES-FSU en 2020 :

  • lutte contre la réforme des retraites
  • continuité syndicale pendant le confinement : le SNES-FSU aux côtés de la Profession !
  • alertes sur la rentrée 2020
  • pour un hommage digne à Samuel Paty
  • défense individuelle et collective des personnels


Agir en 2021
 :

  • pour nos salaires
  • pour nos conditions de travail
  • pour le collectif et la solidarité
  • Rentrée 2021 : pour des moyens à la hauteur des besoins

=> J’adhère au SNES-FSU !


Documents joints

Tract 26 janvier
Tract 26 janvier lycée
Visuel 26 janvier
PDF - 363.2 ko
Appel intersyndical
tract intersyndical