Quantcast

Collège : une projet de réforme inacceptable et une mise en place à marche forcée !

mercredi 11 mars 2015
par  Snes S3 MBV

tract réforme collège

La Ministre, Mme Vallaud-Belkacem, doit présenter lors du Conseil des Ministres, mercredi 11 mars, le projet de réforme du collège, puis au Conseil supérieur de l’Education le jeudi 12 mars.

Elle envisage, par la suite, une discussion éclair, sans consultation des personnels, avant de présenter la réforme définitive pour avis au CSE le 9 avril.

Des informations convergentes permettent de dessiner les grande lignes de la réforme du collège que le ministère cherche à mettre en place.
Loin de répondre aux difficultés du collège, elle en modifierait profondément le fonctionnement et dégraderaient encore les conditions d’études des élèves et les conditions d’enseignement.

  • Ce projet conduirait en effet à une diminution des horaires de toutes les disciplines et à une globalisation des horaires de certaines d’entre elles : langues vivantes ; SVT- sciences physiques - technologie ; enseignements artistiques.
  • Les heures dégagées iraient pour une part à une petite marge de manœuvre permettant du travail en groupe, pour une autre à la mise en place dans le cycle 4 (5ème-4ème-3ème) d’enseignements complémentaires « bi-disciplinaires », dont le partage entre disciplines se ferait au sein de chaque établissement, sur le modèle désastreux de la réforme du lycée.

Ce projet importerait au collège les difficultés constatées avec la réforme du lycée, sans bénéfice pour les enseignants ni pour les élèves.

Ministère et CSP doivent travailler de concert à un projet qui donne du sens aux programmes sans rompre les équilibres disciplinaires ni remettre en cause notre métier d’enseignant-concepteur. C’est ce que portera le SNES-FSU dans les futures discussions, avec le souci d’informer et de consulter la profession. Faire réussir les élèves passe par une rénovation des apprentissages et non par la mise en pièces des structures.

Les mandats du SNES du congrès de Marseille sur le collège sont toujours d’actualité, en particulier : structuration par les disciplines, maintien a minima des horaires élèves, effectifs à 24, possibilité de travail en groupe réduit, maintien du DNB, maintien des Segpa. Le SNES-FSU réaffirme la nécessité d’un cadrage national des horaires disciplinaires au collège comme au lycée.