[COVID] [MàJ 12/01/22] Cas contact, agent positif à la Covid-19 ou présentant des symptômes : toutes les infos !

jeudi 6 janvier 2022
par  Secteur emploi

Mise à jour du 12 janvier 2022

Suite aux annonces du Premier ministre lundi 10 janvier, le protocole sanitaire est encore allégé concernant la politique de tests des élèves « cas contact » vaccinées de plus de 12 ans et des élèves de moins de 12 ans à compter du 14 janvier 2022.


Voici l’infographie résumant la conduite à tenir et les durées d’isolement (ou de non-isolement...) des élèves à compter du 14 janvier 2022 :

Voici l’infographie résumant la conduite à tenir et les durées d’isolement (ou de non-isolement...) des adultes :

Mise à jour du 6 janvier 2022

La situation sanitaire est extrêmement tendue partout et le virus touche en nombre élèves et personnels. Les mesures prises par le Gouvernement et le Ministère restent pourtant gravement insuffisantes. Le calendrier et les modalités de communication (via le Parisien cette fois) sur les évolutions du protocole sanitaire sont toujours plus insupportables. La désorganisation devient intenable : absences nombreuses d’élèves et de personnels, insuffisance des moyens de remplacement, modifications d’emplois du temps, vies scolaires sous tension….
Nous ne pouvons pas nous résigner à boire notre café assis en regardant le raz-de-marée arriver !

Un préavis de grève est déposé par la section académique sur toute la période. Les discussions sont en cours pour décider rapidement d’une journée d’action et de grève sur les questions sanitaires, pour exiger les moyens nécessaires, dénoncer le mépris du Ministre et exiger des conditions de travail décentes.

Continuons d’exiger des conditions décentes et toutes les protections nécessaires !
Le Rectorat prétend que le matériel de protection (masques et auto-tests) existe et qu’il suffit que les établissements le demandent. Masques, auto-tests, capteurs de CO2, purificateurs d’air... En attendant les masques chirurgicaux promis pour la fin du mois par Casteix, n’hésitez pas à demander ce matériel, et le cas échéant le renouvellement régulier des dotations !

⇒ Formulez toutes les demandes nécessaires auprès de la direction de votre établissement !

⇒ Remplissez le Registre de Santé et de Sécurité au Travail pour signaler les dysfonctionnements et carences et alertez le CHSCT départemental !

⇒ Demandez un état des lieux régulier à la direction.

⇒ Faites-nous connaître la situation de votre établissement en remplissant l’enquête flash !

Des instances départementales et académiques sont prévues dans les prochains jours. Il est fondamental que nous disposions d’informations précises sur la réalité du terrain, pour nos interventions. Nous vous tiendrons bien entendu informés rapidement des réponses de l’Administration.

Mise à jour du 2 janvier 2022

La FAQ du Ministère a été mise à jour le 2 janvier pour préciser les durées d’isolement selon la situation : cas contact ou cas confirmé. Un allègement dans plus dans le protocole sanitaire !

« Avec une vaccination complète » signifie que vous avez fait votre rappel (3ème dose) ou que vous avez achevé votre cycle initial de vaccination il y a moins de 7 mois.

Si vous avez eu votre 2ème dose il y a plus de 7 mois et que vous n’avez pas fait votre rappel (3ème dose), vous êtes dans le cas d’une « vaccination incomplète ».

Mise à jour du 29 décembre 2021

Face à la 5ème vague, les mesures prises par le Gouvernement restent insuffisantes. Informations, analyses, revendications et moyens d’action, le SNES-FSU fait le point sur la situation dans cet article.

Les informations ci-dessous restent valables et/ou ont été mises à jour.

La FAQ du Ministère de la Transformation et de la Fonction publiques, mise à jour le 8 décembre puis le 29 décembre 2021, précise la conduite à tenir pour les agents identifiés comme cas contact en renvoyant sur le site ameli.fr de l’Assurance Maladie.
Ce site regroupe l’ensemble des consignes en fonction de la situation et définit la durée nécessaire de l’isolement selon le cas de figure. En effet, les règles évoluent régulièrement et dépendent de plusieurs facteurs : schéma vaccinal, agent immunodéprimé ou non, antécédent d’infection par le Covid-19, variant…

 Symptômes de la Covid-19 : consignes à suivre

L’ensemble des consignes à respecter en cas de symptômes est à retrouver sur le site de l’Assurance maladie

En cas de symptômes, même faibles, les bonnes démarches sont les suivantes :

  1. s’isoler sans délai, et maintenir à distance les personnes, même son entourage ;
  2. porter un masque en cas de sortie ;
  3. contacter son médecin traitant ou, en son absence, un autre médecin de ville (ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital). Il réalise ou prescrit un test de dépistage, il remet ou prescrit des masques chirurgicaux et détaille les consignes d’isolement ;
  4. demander un arrêt de travail en ligne sur le site declare.ameli.fr si vous ne pouvez pas télétravailler, afin de passer un test ou d’attendre les résultats ;
  5. lister les personnes avec qui on a été en contact rapproché sans respecter les mesures sanitaires (personnes sous le même toit, collègues partageant le même bureau …) 2 jours avant le début des signes de la maladie jusqu’à la mise en isolement. Le médecin et l’Assurance Maladie pourront alerter ces personnes cas contact.

[MàJ du 12/01/22] Consultez l’infographie pour connaître les tests à réaliser en fonction de votre situation (vaccination complète ou non) et la durée de l’isolement (ou de non-isolement...) en vigueur.

 Cas contact : consignes à suivre

Les consignes sont explicitées sur le site de l’Assurance maladie.

Quelle que soit la situation, il est recommandé de se protéger et de protéger les autres et de suivre les consignes suivantes :

  1. s’isoler immédiatement (si le schéma vaccinal est incomplet ou si l’on est immunodéprimé) et respecter les gestes barrières ;
  2. réaliser immédiatement un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique TAG) ;
  3. informer les personnes que l’on a croisé les dernières 48 h pour leur recommander de limiter leurs contacts sociaux et familiaux ;
  4. surveiller son état de santé ;
  5. réaliser un 2ème voire 3ème test de dépistage en fonction de la situation [MàJ du 02/01/22] ;
  6. si vous vivez avec le malade : porter un masque au domicile [MàJ du 02/01/22] ;
  7. En cas de test positif :
  • l’Assurance Maladie vous contactera,
  • Si le test positif est un antigénique, vous devez réaliser un test RT-PCR de confirmation.

[MàJ du 12/01/22] Consultez l’infographie pour connaître les tests à réaliser en fonction de votre situation (vaccination complète ou non) et la durée de l’isolement (ou de non-isolement...) en vigueur.

« Avec une vaccination complète » signifie que vous avez fait votre rappel (3ème dose) ou que vous avez achevé votre cycle initial de vaccination il y a moins de 7 mois.

Si vous avez eu votre 2ème dose il y a plus de 7 mois et que vous n’avez pas fait votre rappel (3ème dose), vous êtes dans le cas d’une « vaccination incomplète ».

[MàJ du 02/01/22] Le paragraphe suivant n’est plus d’actualité à compter du 3 janvier 2022.
Variant Omicron : isolement obligatoire des cas contact

Si l’Assurance Maladie vous a contacté et informé que la personne positive était susceptible d’être atteinte du variant Omicron, les règles d’isolement et de test sont spécifiques :
1. s’isoler immédiatement pour 7 jours (ou 17 jours si vous partagez son domicile), et ce même si vous êtes totalement vacciné,
2. réaliser un test RT-PCR en cas de test antigénique (TAG) positif afin d’identifier l’existence d’un variant,
3. prévenir vos propres contacts du risque encouru afin qu’ils se testent immédiatement et renforcent leurs gestes barrières.

 Cas contact à risque élevé ou agent positif à la Covid 19 : que faire ?

Les personnes ayant des symptômes COVID ou étant « cas contact à risque » et ne pouvant pas travailler à distance doivent désormais s’inscrire directement sur le site de l’Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail « immédiatement indemnisé et sans jour de carence ». Les personnes s’engagent alors à passer un test de dépistage dans les deux jours qui suivent la déclaration en ligne. Une circulaire du 12 janvier 2021 précise les démarches à effectuer pour les fonctionnaires. Pour bénéficier de cette suspension du jour de carence, des démarches spécifiques sont à effectuer.

La loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit que le jour de carence ne soit pas appliqué pour les agents de la Fonction publique en arrêt maladie directement lié au Covid-19 jusqu’au 31 décembre 2021. Qu’en est-il au-delà de cette date ? Le SNES-FSU a interrogé le Ministère sur ce point afin que ce dispositif soit prolongé et continue de revendiquer la suspension totale du jour de carence quel que soit le motif du congé maladie.

=> [MàJ du 02/01/22]
Les informations concernant la suspension du jour de carence pour les malades de la Covid-19 n’étaient pas les mêmes sur tous les sites institutionnels.
Le SNES-FSU a fini par obtenir une réponse du Ministère (dans un premier temps incapable de clarifier cette question !) : la suspension du jour de carence pour Covid est bien prolongée jusqu’au 31/12/22, comme indiqué dans la FAQ de la DGAFP.

Il faut obtenir, selon le cas (cas contact, symptômes ou contamination) un certificat d’isolement ou un arrêt maladie dérogatoire en se connectant sur le site de l’Assurance maladie.

[MàJ du 12/01/22] Consultez l’infographie pour connaître les tests à réaliser en fonction de votre situation (vaccination complète ou non) et la durée de l’isolement (ou de non-isolement...).

 Déclaration sur le site de l’Assurance maladie

Vous devez vous déclarer sur le site de l’Assurance maladie si vous êtes dans l’une de des situations suivantes :

  • vous êtes identifié par l’Assurance maladie comme « cas contact à risque »,
  • vous avez des symptômes évoquant la Covid-19, et vous ne pouvez pas poursuivre votre activité en télétravail.

Connectez-vous sur le site de l’Assurance maladie
Choisissez la rubrique correspondant à votre situation : « service cas contact » ou « service isolement ».

  1. « Initialisez » votre demande pour obtenir un récépissé justifiant votre isolement. Le numéro SIREN/SIRET à renseigner est le : 177 804 309
  2. Envoyez immédiatement ce récépissé à votre chef d’établissement ou de service pour être placé en autorisation spéciale d’absence (ASA) et demandez-lui l’envoi par mail d’une attestation d’exercice, pour pouvoir bénéficier d’un traitement accéléré du du test PCR. [1]
  3. Faites-vous tester. La direction générale de la Fonction publique a fixé un délai de deux jours pour réaliser ce test (test RT-PCR ou antigénique). Conseil  : gardez tous les documents attestant de vos démarches.
  4. Une fois le résultat du test connu, enregistrez le résultat du test sur le site de l’Assurance maladie.
    ⇒ Si le test est négatif, la période d’isolement prend fin et vous devez retourner travailler dans votre service ou votre établissement.
    ⇒ Si le test est positif, le site de l’assurance maladie vous permet d’éditer un arrêt maladie dérogatoire qui n’est pas soumis au jour de carence (pour les congés pris jusqu’au 31 décembre 2021, jusqu’à publication d’un nouveau texte).

Ces démarches administratives en vue d’obtenir un certificat dérogatoire suspendant le jour de carence [2] ne se substituent pas à la consultation d’un médecin, notamment en cas de symptômes.

Nb : Il convient de distinguer la période d’isolement (attente du résultat d’un test RT-PCR ; période durant laquelle on est en autorisation spéciale d’absence) et l’arrêt maladie-covid. Pour les agents de la Fonction publique, le placement en arrêt maladie dérogatoire n’intervient que lorsque l’agent est testé positif.

[MàJ du 12/01/22] Consultez l’infographie pour connaître les tests à réaliser en fonction de votre situation (vaccination complète ou non) et la durée de l’isolement (ou de non-isolement...) en vigueur à compter du 14 janvier.

 Retrouvez nos articles sur les personnels vulnérables ou la garde d’enfant

  • Que faire si vous êtes personnel vulnérable ?
    Retrouvez toutes les informations dans notre article sur les personnels vulnérables.
  • Que faire si vous devez garder votre enfant en cas de fermeture de crèche, de classe, s’il est cas contact ou positif à la Covid-19 ou si son enseignant est absent ?
    Retrouvez toutes les informations dans notre article sur la garde d’enfant.

[1Les élus en CHSCT académique ont obtenu l’engagement à ce que les tests pour les fonctionnaires soient traités en priorité, d’où la nécessité de justifier de son statut.

[2Attention : la suspension du jour de carence pour les malades de la Covid-19 court jusqu’au 31 décembre 2021 pour les agents de la Fonction publique. Le SNES-FSU alerte le Ministère sur ce point afin que ce dispositif soit prolongé et continue de revendiquer la suspension totale du jour de carence quelque soit le motif du congé maladie.


Navigation