ORAL DU DNB : l’action collective pour obtenir une rémunération décente !

vendredi 4 juin 2021
par  Snes S3 AT

Le SNES-FSU demande que l’oral du DNB, qui constitue une charge de travail supplémentaire, soit correctement organisé et correctement rémunéré.

Pour que l’épreuve se déroule dans de bonnes conditions, il est souhaitable que le chef d’établissement banalise une demi-journée complète de cours.
Les collègues doivent le demander dans les établissements où ce n’est pas le cas.

Aucune rémunération n’étant actuellement versée par le SIEC, si l’horaire hebdomadaire des examinateurs est dépassé du fait de la participation au jury, il est juste que des HSE soient déclarées et payées, tout comme elles peuvent l’être lors des oraux blancs.
C’est déjà le choix que font certains chefs d’établissements conscients de la charge de travail et de l’investissement que demande cette tâche, en particulier dans un contexte d’absence de revalorisation réelle du salaire des enseignants.
=> Voir l’article sur site du SNES-FSU national

Dans le cas contraire, l’action collective des équipes pédagogiques peut être efficace pour obtenir du chef d’établissement une rémunération en HSE.
Cette démarche peut être entreprise a posteriori si les épreuves ont déjà eu lieu.

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on peut entendre, notamment de la part de certains chefs d’établissements ou du SIEC de l’académie de Versailles, les épreuves orales du DNB ne font pas partie des “missions liées” des enseignants sous prétexte qu’elles sont organisées sur place et qu’elles ne concernent que les élèves de leur collège.
=> Point sur les rémunérations des épreuves du DNB

L’oral du DNB n’est pas un CCF (contrôle en cours de formation), mais l’une des épreuves obligatoires d’un examen national (arrêté du 31/12/2015).

Les examinateurs doivent à ce titre exiger :

  • Une convocation écrite nominative tenant lieu d’ordre de mission et précisant les dates, lieu et heures de la mission. La convocation est établie par le SIEC ou par le chef d’établissement sous couvert des services rectoraux.
  • La rémunération de participation à un jury d’épreuve orale (taux 1), soit 4,11 euros de l’heure (arrêté du 13/03/2012) qu’il est impératif d’exiger par principe pour les collègues n’ayant pas touché d’HSE. Il s’agit ainsi d’exprimer clairement le refus d’assumer de manière totalement bénévole cette charge supplémentaire de travail.
    Nous vous proposons de télécharger ci-dessous le modèle de courrier à envoyer à la rectrice avec copie au SIEC par voie hiérarchique, en le modifiant en fonction de la situation dans votre établissement.
    Faites parvenir au secteur collège du SNES-FSU Versailles une copie de votre courrier à l’adresse suivante : colleges@versailles.snes.edu

Cette action collective répétée autant de fois que nécessaire permettra au SNES-FSU d’appuyer sa démarche auprès du SIEC et du Rectorat qui seront interpellés solennellement dans les prochains jours au sujet de la rémunération due aux enseignants pour l’oral du DNB.
=> Point sur les indémnités d’examens

Le SNES-FSU continue à se battre au niveau national pour une revalorisation de la rémunération des examens, notamment de l’oral du DNB.

Tant que la rémunération n’est pas versée par le SIEC et n’aura pas atteint un niveau à la hauteur du travail fourni, le SNES-FSU exige un paiement en HSE des examinateurs pour les heures consacrées à l’oral du DNB au-delà de leurs obligations de services.

Modèle courrier DNB
Modèle courrier DNB