Quantcast

Essonne : DGH, classes...les ajustements de fin d’année

mercredi 27 juillet 2016
par  Snes S2 Essonne

Un groupe de travail s’est tenu à la DSDEN le 7 juillet, portant sur les ajustements de fin d’année, en vue de la prochaine rentrée scolaire.

 Collège - ouvertures et fermetures de divisions

Ouvertures
Collège Mozart - Athis-Mons, 1 classe de 3eme
Collège le Saussay - Ballancourt, 1 classe de 6eme
Collège Dunoyer de Ségonzac, Boussy St Antoine, 1 classe de 6eme
Collège Paul Fort, Courcouronnes, 1 classe de 6eme
Collège le Village, Evry, 1 classe de 3eme
Collège les Goussons, Gif sur Yvette, 1 classe de 6eme et 1 classe de 4eme
Collège Robert Doisneau, Itteville, 1 classe de 6eme
Collège PM France, Marcoussis, 1 classe de 6eme
Collège Bara, Palaiseau, une classe de 5eme
Collège Claudel, St Pierre du Perray, 1 classe de 3eme

Fermetures
Collège Condorcet - Dourdan, 1 classe de 6eme
Collège Diderot - Massy, 1 classe de 6eme

Lorsqu’une classe est ainsi ouverte la DSDEN donne une dotation complète, et dans les fermetures, tous les moyens ne sont pas repris. Les élus SNES-FSU de l’Essonne ont dénoncé des entraves évidentes au dialogue dans certains établissements  : vote de CA en avril non respecté, refus d’entendre les propositions des équipes pédagogiques en terme de DGH... Plus globalement, les nombreuses tensions apparues dans les collèges, notamment au 3eme trimestre, sont révélatrices de la dégradation du climat de travail, et qui entraîne souvent une réelle souffrance au travail. La préparation de 4 nouveaux programmes mis en oeuvre simultanément à la rentrée 2016, accompagnée de toutes les injonctions liées à la mise en place de la réforme du collège ne risque pas d’arranger les choses !...

 Lycées

Ouvertures
Lycée Marcel Pagnol - Athis Mons, une demi 1ère ES
Lycée François Truffaut - Bondoufle, une demi 1ère ES
Lycée Talma, Brunoy, 1 demi 1ère S-SVT
Lycée Brassens, Courcouronnes, une demi 1ère S-SI et une 1ère STI2D
Lycée Sarcey, Dourdan, une demi 1ère ST2S
Lycée la Vallée de Chevreuse, une demi 1ère ES
Lycée l’Essouriau, les Ulis, une demi 1ère S-SI et une 1ère STI2D
Lycée Jules Verne, Limours, une demi 1ère ES
Lycée Rosa Parks, Montgeron, une 1ère ES
Lycée Camille Claudel, Palaiseau, une demi 1èreES
Lycée Léonard de Vinci, St Michel, une demi 1ère S-SVT
Lycée Einstein, St Geneviève, une 1ère STMG

Fermetures
Lycée Michelet, Arpajon, une classe de 2de
Lycée Yourcenar, une classe de 2de
Lycée Poincaré, Palaiseau, une demi 1ère S-SVT.

Cette année, un nombre non négligeable de classes de 1ère sont ouvertes, pour faire face à la fin du redoublement en fin de 2de, mesure qui relève davantage de la gestion de flux que d’une réelle réflexion pédagogique sur les conditions de réussite des élèves, voir notre article http://www.versailles.snes.edu/spip... ). Sous couvert de lutte contre le déterminisme social, un nombre non négligeable d’élèves qui avaient été orientés en 1ère STMG, ont été affectés en 1èreES (d’où le nombre plus élevé que d’habitude de créations de divisions de 1èreES). Le DASEN, lors du CT, et le DASEN adjoint, lors du GT, certifient qu’il s’agit d’élèves qui ont « d’excellents résultats », de quoi laisser dubitatifs quand on sait ce qu’ont été les conseils de classe de fin d’année...

Des élèves sont toujours sans affectation, une réunion devait se tenir le 8 juillet.

  Doublants de terminale, toujours le grand flou

Un décret d’octobre 2016 précise désormais que « tout élève ayant échoué à l’examen du baccalauréat, du brevet de technicien, du brevet de technicien supérieur ou du certificat d’aptitude professionnelle se voit offrir, à la rentrée scolaire qui suit cet échec, en vue de préparer cet examen, le droit à une nouvelle inscription dans l’établissement dont il est issu ».

Depuis plusieurs mois, les élus SNES-FSU91 demandent, à l’occasion de chaque instance, comment va se mettre en place une telle mesure, alors même que les DGH rachitiques de lycée ont souvent conduit à des suppressions de places vacantes, qui auraient pu accueillir ces élèves. Les résultats du bac sont connus, une première réunion devrait se tenir le 12 juillet et d’autres ajustements pourraient se faire fin août. Au delà de ce calendrier, les réponses sont restées bien vagues...
Les ouvertures de divisions se feront donc encore une fois très tardivement, avec le risque réel, de ne pas avoir de profs devant les élèves, comme cela a été le cas pour les classes de doublants ouvertes au dernier moment à la rentrée 2015 et 2014.

 Une rentrée dans l’action !

Ajouté aux classes toujours chargées (des classes à 36 sont de nouveau annoncées ici ou là dans quelques lycées), à la mise en place d’une réforme du collège rejetée par la majorité de la profession, la rentrée s’annonce une nouvelle fois difficile. Des sections SNES-FSU d’établissements ont déjà prévenu que des mobilisations pourraient avoir lieu dès les premiers jours de l’année scolaire  : lycée Corot (Savigny) pour dénoncer les effectifs très chargés dans les classes, collège Paul Fort (Monthléry), lycée Doisneau (Corbeil) si les effectifs dépassent les 30 en 1ère STMG etc...

Contact : snes91@versailles.snes.edu