Quantcast

ParcourSup : des débuts chaotiques !

samedi 18 mai 2019
par  Snes S3 SV

[Mise à jour 21 mai]
Lire le Communiqué du SNES-FSU National « ParcourSup : cesser de jouer aux apprentis sorciers ! »

18 mai

« Remettre de l’humain dans la machine », tel était un des leitmotiv du Gouvernement pour justifier le passage d’APB à ParcourSup. Moins de 48h après les premiers résultats de ParcourSup, les premiers dysfonctionnements sont là et les belles paroles ministérielles paraissent bien loin. L’un d’entre eux a été particulièrement médiatisé ces dernières heures : des élèves, après avoir reçu une proposition d’admission, se sont vu signifier qu’ils étaient en réalité sur liste d’attente et non pas admis. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et le cabinet du Ministre de l’Éducation Nationale communiquent sur une supposée erreur de calibrage sur les capacités d’accueil de certaines formations, pointant la responsabilité des équipes, sans même s’interroger sur le fonctionnement de ParcourSup, ou leur responsabilité pour n’avoir pas détecté de telles anomalies avant les résultats. Et encore une fois, ce sont les personnels (professeurs, CPE et PsyEN) qui sont en première ligne pour gérer les conséquences, au quotidien, sans informations précises : ainsi, des professeurs principaux ont appris l’existence de ce bug par leurs élèves vendredi matin en fin de matinée ! Quant aux élèves et leurs familles, en moins de 12h, ils ont vu s’effondrer des projets d’orientation qu’ils pensaient bien réels après les propositions d’admission reçues mercredi soir. Plus que jamais, ParcourSup se révèle être un outil particulièrement cruel et injuste.

La section académique est intervenue dès vendredi matin auprès du Rectorat pour avoir des explications et des réponses à des questions cruciales pour les élèves. Nous avons eu confirmation des réponses nationales : les élèves sont placés dans la situation dans laquelle ils auraient dû être mercredi soir pour tous leurs vœux sans tenir compte des réponses qu’ils ont pu apporter ces dernières 48h.
40 formations sont concernées dans notre académie, mais en réalité bien plus d’élèves pourraient être touchés : le retour dans les files d’attente des candidats préalablement admis va mécaniquement faire reculer ceux qui pensaient avoir bénéficier des effets de la première vague de résultats.

Nous continuons de suivre la situation de très près : merci de nous transmettre toute information sur la situation dans vos établissements (retour de mail sur perms2@versailles.snes.edu) : formations touchées par ce bug, remarques particulières sur les informations qui vous ont été données, des situations particulières d’élèves.

Par ailleurs, les quelques modifications apportées à la plateforme depuis le fiasco de l’an dernier (qui a sacrifié l’avenir de plusieurs milliers de lycéens) ne change rien à la philosophie d’ensemble de ParcourSup qui reste un redoutable outil de sélection et de tri social. Dès mercredi soir, on comptait de nombreux élèves sans proposition et des situations incompréhensibles. Quant à la régionalisation, censée apporter davantage de fluidité dans les parcours des élèves, elle est pour l’instant loin d’atteindre ses objectifs.

Enquête académique : Combien d’élèves sans proposition ?

Comme l’an dernier (bilan ParcourSup 2018 dans l’académie), nous souhaitons aussi faire un bilan académique de ParcourSup.
=> N’hésitez pas à remplir notre enquête : combien d’élèves sans proposition dans votre classe ?