Stagiaires : vos conditions de titularisation et de rémunération

en ligne publication spécial stagiaires n°2
lundi 11 octobre 2010
par  Snes S3 MRP

Le puissant mouvement qui se développe actuellement contre le projet de retraites traduit l’ampleur des enjeux convergents dans le domaine social comme dans celui de l’Education.

Le Gouvernement n’a de cesse de réduire les emplois, d’aggraver les inégalités, d’accentuer la précarité, de détruire les solidarités, de bafouer les valeurs républicaines. A cette politique libérale cohérente, les salariés du privé comme du public opposent, à travers une participation massive aux journées de grève et de manifestation contre le projet de retraites, les exigences de justice sociale, d’équité, de solidarité et de démocratie.
Une nouvelle journée de grève et de manifestation à l’initiative de l’Intersyndicale est prévue le 12 octobre. Le SNES et sa fédération, la FSU, appellent l’ensemble des personnels de l’Education à en assurer la totale réussite. En tant que stagiaires, le droit de grève vous est acquis comme pour tous les personnels titulaires ou non titulaires.

Le service public d’éducation est aussi au cœur des attaques gouvernementales : le dogme du désengagement de l’Etat justifie une double logique :

  • budgétaire : destructions massives de postes, réduction des recrutements…
  • idéologique : volonté d’imposer une autre conception du système éducatif et de son pilotage (rôle renforcé du chef d’établissement), ainsi qu’une transformation radicale de nos statuts, de nos missions, du sens et de l’exercice de nos métiers.

C’est en ce sens que la réforme de la formation dont vous subissez de plein fouet les effets dévastateurs, est emblématique. Elle obéit à la fois aux impératifs d’économies budgétaires (suppressions de tous les emplois de stagiaires), et aux exigences d’imposer un autre métier qui pourrait s’apprendre sur le tas, dans le cadre d’un service complet à coups de recettes et de mimétisme.
Le SNES combat résolument cette réforme dont il demande l’abandon et porte des revendications sur la formation, l’année de stage et plus généralement l’entrée dans le métier.
Une journée d’action est organisée à l’initiative des 3 sections académiques du SNES de la région parisienne le 20 octobre à Paris afin d’obtenir des améliorations dans les conditions de stage dès cette année des actuels stagiaires. Elles appellent tous les personnels, stagiaires comme titulaires à y participer.

Le SNES assure une présence à vos côtés : Les journées d’accueil fin août, la réunion du 22 septembre à la section académique, les publications qui vous ont été adressées vous ont déjà permis d’avoir un premier contact.
Ses militants dans vos établissements de stage, au niveau départemental ou académique sont disponibles pour répondre à vos sollicitations.
Un stage est organisé par la section académique le 25 novembre concernant notamment les mutations : n’hésitez pas à vous y inscrire et à utiliser ainsi vos droits à congé de formation syndicale que vous avez en tant que fonctionnaire.

Il est essentiel, en dépit de la charge de travail et de la pression qui pèse sur vous que vous ne restiez pas isolé (e) 
L’organisation syndicale qu’est le SNES peut vous y aider.
Vous pouvez aussi aider à la renforcer en décidant de la rejoindre et ainsi participer à son efficacité.


Documents joints

PDF - 68.2 ko
PDF - 394 ko
PDF - 1.6 Mo
PDF - 1.6 Mo
PDF - 1.6 Mo