Quantcast

Une foule de ministres et de hauts fonctionnaires se presse au lycée de la Plaine de Neauphle à Trappes, pour fêter la journée dite de l’excellence.

compte rendu et communiqués de presse
samedi 30 janvier 2010
par  Snes S2 Yvelines

Aujourd’hui, 29 janvier, avaient lieu au lycée de la Plaine de Neauphle de Trappes, les « journées de l’excellence ». Des grandes écoles, des lycées ayant des classes prépas ou des BTS, un CFA , l’Université Versailles-St Quentin présentaient leurs formations aux élèves de 1° et terminales. Les élèves de 1° et terminales présentaient, eux, leurs séries aux élèves de seconde. Jusque là, rien que du banal. Mais voilà que s’invitent deux ministres (Fadela Amara et Valérie Pécresse), la Préfète, le Recteur, l’IA, le député UMP du coin, La Sous-Préfète à la Ville, les chefs de cabinets des ministres et leurs services de presse, qui n’en doutons pas, fourniront des articles tout prêts et élogieux aux télés nationales. La presse locale et France Info avaient, eux, pris la peine de venir voir par eux-mêmes.

Le lycée de Trappes est en ZEP, avec la désectorisation, il est en train de se vider, et l’administration se contente d’entériner. Pourrait-elle faire autrement, vu que c’est le résultat de sa propre politique ? Les options que nous avons difficilement protégées jusque là risquent de ne pas résister à la réforme des lycées.

Tout ce beau monde est venu vendre les « cordées de la réussite », qui vont consister à sélectionner quelques élèves « méritants » à qui on va donner leur chance, au besoin en les incitant à aller se scolariser ailleurs, mais la grande masse des élèves, elle, pâtira des mesures de la « réforme », notamment de l’externalisation du traitement de la difficulté scolaire. Or nos élèves ont grandement besoin d’aide à l’intérieur même de la classe. Et cela n’est pas évoqué.

La section syndicale avait préparé un communiqué, qui a été distribué aux politiques et aux autorités, et nous avons été longuement interviewés par les journalistes présents. Au passage, l’IA nous a annoncé qu’il avait prévu une rallonge de 20 h à la DHG, qui avait été initialement calculée sur une prévision d’effectifs très en dessous de celle du proviseur.. Il ne pouvait pas décemment venir sans biscuit !

Les agents, qui attendent toujours le paiement des heures supplémentaires effectuées l’an dernier lors des stages de vacances (nous sommes lycée expérimental) et qui n’avaient pas hésité à prendre sur leur temps libre pour préparer un buffet superbe, ont vu tout ce beau monde partir à toute vitesse, sans un regard pour leur travail, pour se rendre au collège Chénier de Mantes où devait être annoncé l’extension des « cordées de la réussite » aux collèges. L’IA et le député ont été les seuls à accepter un verre… parce qu’un prof de l’établissement, par ailleurs militante du Snes, est allée les chercher sur le parking pour leur signaler vivement que ce serait la moindre des choses que de respecter le travail des agents.

En pièce jointe le communiqué de presse SNES-SNEP-FSU du Lycée de la Plaine de Neauphle, Trappes (78)

lire également le communiqué de presse de la FSU 78.


Documents joints

communiqué de presse