Quantcast

Publication rentrée IUFM

mercredi 5 septembre 2007
par  Snes S3 JJD

publication complète

publication complète format pdf

Edito : génération « gestion de la pénurie »

  • Félicitations pour votre réussite au concours. Pour la plupart d’entre vous, vous allez prendre contact avec un public scolaire pour la première fois : ça y est, vous êtes passés de l’autre côté ! Enseigner est un métier passionnant et exigeant mais vous allez vite comprendre que notre conception du métier, nos conditions de travail et notre pouvoir d’achat sont plus que jamais à défendre.
  • Le contexte est clair : baisse des postes aux concours externes (seulement 680 PLC2 dans l’Académie de Versailles cette rentrée contre plus de 1000 il y a 2 ans), plus de 9170 postes supprimés dans le second degré pour le budget 2008...la diminution des effectifs scolaires pour justifier ces baisses a bon dos ! Sur le terrain, la disparition des postes va se traduire par l’accroissement des effectifs, la multiplication des sorties précoces du système scolaire et la diminution des horaires dans certaines disciplines en collège et lycée.
  • Triste constat : la réduction des inégalités scolaires n’est plus d’actualité et maintenir un service public d’éducation de qualité n’est donc plus une priorité. L’heure est à l’économie des moyens !
  • Vous faites ainsi partie d’une nouvelle génération de professeurs : la génération « gestion de la pénurie » ! On compte sur vous pour faire des sacrifices et accepter plus d’heures de présence dans les établissements, plus de souplesse dans votre emploi du temps et plus de polyvalence en enseignant dans plusieurs disciplines...
  • Professeurs stagiaires, vous êtes les premiers à devoir accomplir 8 heures de stage hebdomadaire sans aucun allégement de votre formation alors qu’il était compris entre 4 et 6 heures les années précédentes. Le SNES a dénoncé cet alourdissement de votre charge de travail qui se fait au détriment de votre formation et qui permet surtout de compenser les suppressions de postes.
  • Recrutement et formation vont de pair. C’est la raison pour laquelle les IUFM ont été sous les feux de la rampe avec leur intégration progressive à une Université de rattachement et l’adoption d’un cahier des charges de la formation. Résultat : à Versailles, l’IUFM est intégré à l’université de Cergy-Pontoise.
  • Pour ce qui est du cahier des charges, il réduit l’acte d’enseigner à une juxtaposition de compétences parfois contestables qui remettent en cause ce qui est au cœur de notre métier : la transmission des savoirs.
  • Dans le contexte actuel, il semble plus nécessaire que jamais de ne pas s’isoler dans sa classe et de faire le choix de l’engagement et de l’action collective.
  • Professeur débutant voué à une longue carrière (42 ans si le gouvernement mène à bien sa réforme des retraites), vous êtes les premiers concernés par le vaste chantier de réflexion qui va s’ouvrir sur le métier d’enseignant.
  • Pour peser dans les discussions, défendre une formation de qualité et un métier revalorisé, rejoignez-nous

Documents joints

PDF - 23.5 ko