Quantcast

Hors classe des agrégés : le SGEN rompt l’unité syndicale

mardi 28 avril 2015
par  Secteur emploi

Il n’a pas fallu longtemps au SGEN pour briser l’unité syndicale que le SNES, lors du GT du 16 avril, avait construite.


Alors que les enjeux sont le refus de l’arbitraire et le respect du paritarisme, seule garantie de transparence dans l’examen des candidatures, le SGEN a finalement refusé de s’associer à la demande d’audience au recteur, estimant que les avis portés sur les candidats sont des « critères objectifs », et que les instances paritaires n’ont pas vocation à se substituer aux dispositifs d’évaluation des enseignants. En clair, les avis, même s’ils contredisent la notation statutaire, ne doivent pas, puisqu’ils sont portés par les chefs d’établissement et les IPR, être discutés, et la CAPA n’est surtout pas faite pour ça !

Le SNES, pour sa part, a une tout autre conception de la représentation des personnels et ne transige pas avec ses exigences. C’est ce qui lui a permis d’assurer régulièrement une défense efficace des agrégés de Versailles dans l’examen de cette promotion. Il a, bien sûr, maintenu sa demande d’audience au recteur.

Les élus du SNES