Quantcast

CAPA avancement d’échelon certifié : refus de l’Adminsitration d’assurer la transparence sur le classement du tableau de promotion, refus des élus du SNES de sièger

LA CAPA d’avancement d’échelon aura lieu le lundi 31 janvier
vendredi 28 janvier 2011
par  Snes S3 MRP

La CAPA d’avancement d’échelon du corps des certifiés qui aurait dû se tenir aujourd’hui, après un premier report au mois de décembre, n’a pas eu lieu, faute de quorum. Les élus du SNES ont en effet refusé de siéger à la différence des autres organisations syndicales.

Cette décision exceptionnelle résulte du déni répété de l’Administration et de l’Inspection d’assurer la transparence sur l’ensemble des éléments qui établissent le classement des collègues dans le tableau de promotion, à savoir la note administrative et la note pédagogique. Pour cette dernière, se fondant sur une règle statutairement exacte qui stipule que la notation pédagogique est annuelle, les corps d’inspection ont procédé à des réévaluations de notes qui ne découlent pas d’une inspection.

Si le SNES n’est pas opposé à une telle démarche, elle doit reposer sur des critères transparents, lisibles et valables pour TOUS les collègues et doit avoir pour but de résorber les inégalités de carrière dues aux retards d’inspection et aux disparités de notation entre disciplines. Or les corps d’inspection, tout en répondant en partie à cette revendication, ont aussi mis en oeuvre des modalités d’évaluation profondément contestables et inéquitables que les commissaires paritaires du SNES ont découvertes en contrôlant l’ensemble du projet de promotion.
Les notes de quelques-uns sur la base des fonctions qu’ils peuvent remplir à la demande des corps d’inspection à côté de l’exercice de l’activité d’enseignement ont été augmentées en dehors du cadre de toute inspection et des principes communs. Ce n’est que dans un document remis quelques jours avant la CAPA, suite à l’insistance du SNES, que l’Inspection a porté à la connaissance des élus cette série de nouveaux critères en refusant de dire combien de collègues étaient concernés, dans quelles disciplines, avec quelles conséquences sur les promotions.

Les critères retenus montrent une volonté de redéfinir nos métiers et d’individualiser les carrières dans un style managérial en les assujettissant davantage aux injonctions des hiérarchies : modérateur de brevet, formation aux nouveaux programmes, olympiades de mathématiques... ouvrent droit à une majoration de notes. Pour le SNES, ces charges et ces activités doivent être reconnues sous la forme d’indemnités ou de décharge mais ne peuvent fonder en elles-mêmes un acte de notation qui reviendrait à accélérer la carrière de quelques-uns, déjà connus de l’Inspection, au détriment de l’ensemble des collègues faisant souvent les frais des retards d’inspection.

La date de la nouvelle convocation de la CAPA d’avancement d’échelon est fixée le lundi 31 janvier. Le SNES y fera valoir les principes de transparence et d’équité de traitement et défendra les intérêts de l’ensemble des collègues.