Stagiaires, titulaires : Tous concernés par le massacre de la formation

Services, affectations... la fuite en avant se poursuit (liste actualisée des supports stagiaires et des postes bloqués)
vendredi 28 mai 2010
par  Snes S3 MRP

 Stagiaires, titulaires : Tous concernés par le massacre de la formation

Les déclarations du Recteur lors du comité technique paritaire académique du 21 mai confirment la volonté de mettre en place à travers le dispositif d’affectation et de formation des stagiaires à la rentrée 2010, une autre conception et un autre exercice de nos métiers. Les conditions d’affectation, de service et d’emploi, les droits statutaires des personnels sont attaquées de front.

  Les stagiaires : « des enseignants comme les autres » !

Considérant que désormais les lauréats concours sont « des enseignants comme les autres » puisqu’ils auront bénéficié dans le cadre de la mastérisation, d’une formation professionnelle avant leur entrée dans le métier, le Recteur a particulièrement insisté sur l’inanité à vouloir continuer à les assimiler aux actuels professeurs stagiaires (PLC2). « Ils ne sont plus des enseignants en formation ». Il convient que pour les lauréats 2010, il y a « conjoncturellement » un problème puisqu’ils ont été formés selon l’ancien système et qu’ils vont débuter dans « la nouvelle version » ( traduction : sur le tas) . Mais, le dispositif d’accompagnement efficace mis en place dans l’académie devrait pallier cet inconvénient : préaccueil fin août, journée banalisée dans l’emploi du temps de chaque stagiaire, stages filés dans l’année, formation massée de 2 semaines en fin d’année scolaire et désignation d’un tuteur référent.

Sur les contenus de formation, le Recteur s’est félicité de l’état d’avancée de la réflexion dans l’académie « sans doute plus qu’ailleurs » sans pour autant donner le moindre élément concret ni préciser sur quel budget il sera imputé.

A notre demande, le plan de formation devrait être présenté au comité technique paritaire du 1er juillet.

  Services des stagiaires : le matraquage

La réaffirmation par le Recteur de la possibilité d’alléger le service des stagiaires de 2h risque fort d’être un leurre puisque dans nombre de disciplines cela ne correspond pas à l’horaire dispensé dans une classe. L’abattement de service risque donc pour le stagiaire d’être un leurre : il se traduira en réalité par une compensation sous forme d’heures supplémentaires ou par un alourdissement en heures supplémentaires du service des autres collègues de la même discipline.

Le Recteur s’est engagé à ce « qu’a priori » aucun stagiaire ne soit affecté sur des services à cheval sur 2 établissements. En revanche , ironisant sur le fait qu’en Lettres il ne voyait pas en lycée comment faire pour éviter qu’un stagiaire n’ait ni des classes à examen (1res et Tles) ni des classes où une réforme se met en place (secondes) , il a déclaré s’en remettre « à la sagesse des chefs d’établissement » sur le respect des recommandations ministérielles quant à la nature du service.

  Affectations : Près de 400 postes soustraits du mouvement intra

L’affectation des lauréats de concours s’effectue en deux temps :

  • d’abord dans une académie de formation par le Ministère
  • ensuite sur des supports réservés par le Rectorat

Pour les modalités d’affectation dans les académies par le Ministère et pour la fiche de suivi syndicale, voir le site national du SNES

Suite à la suppression de tous les emplois de stagiaires au budget, les lauréats concours sont désormais affectés sur supports réservés : postes en établissement ou blocs de moyens provisoires (BMP) de 13à 15h pour les agrégés et de 16à 18h pour les certifiés.

Dans l’académie de Versailles, le Ministère a prévu les capacités d’accueil suivantes pour les différentes disciplines

La liste actualisée communiquée des supports réservés au CTPA du 21 mai est à la fois évolutive et incomplète (le rectorat doit encore trouver environ 20% de supports).

Yvelines Essonne Hauts de Seine Val d’Oise
classement par discipline classement par discipline classement par discipline classement par discipline
classement par établissement classement par établissement classement par établissement classement par établissement

Cette liste fait néanmoins apparaître les éléments suivants :

  • une grande majorité des supports (plus de 60%) sont des postes en établissement soustraits du mouvement intra des titulaires
  • la répartition entre départements est fortement déséquilibrée : les départements du 78 et du 92, les plus demandés au mouvement intra concentrent l’essentiel des supports postes ( 34% dans le 78, 26% dans le 92 contre 22% dans le 91 et à peine 18% dans le 95)
  • la préemption en postes est très inégale selon les disciplines : 60% des supports sont des postes en Maths, Lettres, Education, Documentation ; mais les disciplines à petits effectifs ( Eco gestion…) sont en proportion fortement taxées également.

 Un dispositif régressif pour tous

Le SNES continue de dénoncer et de combattre un dispositif qui est à l’opposé des exigences de nos métiers et dont les conséquences sont désastreuses pour tous :

  • pour les stagiaires considérés comme des moyens d’enseignement, contraints de suivre une formation qui se surajoute à leur service à temps complet et dont la conception ainsi que les contenus prévisibles reposent sur le mimétisme, la mise en œuvre des prescriptions et des orientations officielles pourtant contestées par l’ensemble de la Profession.
  • pour les tuteurs dont les missions sont profondément dénaturées, réduites à l’exercice d’un compagnonnage. Sans décharge ils seront désormais seuls à assurer la formation des stagiaires qui leur seront confiés.
  • pour les titulaires dont le droit au poste et le droit à mobilité sont remis en cause
  • pour les élèves dont les conditions d’études vont être encore plus qu’actuellement tributaires du potentiel de remplacement dans l’académie durant les périodes de formation massée des stagiaires
  • pour les établissements fortement déstabilisés par la construction d’emploi du temps qui tient du prodige (plages communes à dégager pour le tuteur et le stagiaire, journée banalisée pour le stagiaire…)

Un dispositif à mettre collectivement en échec :

Le SNES appelle tous les personnels à se mobiliser massivement contre cette « réforme » en signant et en faisant signer la pétition commune SNES SNEP SNUEP Paris Créteil Versailles en ligne ou sur format papier.

Le 19 mai dernier, à l’occasion du rassemblement à Paris une première remise de la pétition commune SNES SNEP SNUEP Paris Créteil Versailles a été faite au Ministère.

La section académique appelle à intensifier la campagne de signatures et à transmettre les pétitions par courrier au Recteur (Monsieur le Recteur de l’académie de Versailles Rectorat de Versailles 3 bd de Lesseps 78000 VERSAILLES) et à nous en envoyer copie ( SNES Versailles 3 rue Guy de Gouyon du Verger 94 112 ARCUEIL cedex / Fax : 01 41 24 80 62 )


Documents joints

PDF - 95.6 ko
PDF - 94.1 ko
PDF - 83.5 ko
PDF - 82.6 ko
PDF - 86 ko
PDF - 85.5 ko
PDF - 72.1 ko
PDF - 74.3 ko
PDF - 41.7 ko