Quantcast

Cette année : protégez-vous, sortez couverts !

publication cpe septembre 2009
dimanche 6 septembre 2009
par  Snes S3 JJD

la publication complète sommaire

P.1 Editorial

P.2 Organisation du service

P. 3 Rentrée 2009 : médiateurs de vie scolaire

P.4 Stage CPE

P. 5 Bilan intra 2009

P. 6 Agir pour la sauvegarde des réseaux / nous contacter

Par un effet de prestidigitation bien connu des illusionnistes, un des phénomènes les plus marquants de la politique du gouvernement en matière éducative est sur le point de passer presque inaperçu. Ainsi, alors que les suppressions de postes et la pénurie des recrutements sont d’actualité, les médias sont rivés sur la pandémie de grippe A (H1N1) et sur le prix des fournitures scolaires (cf. opération de bidonnage menée par le nouveau ministre de l’Education nationale).

Seulement les chiffres sont têtus et les conséquences sur les personnels et les usagers du service public d’éducation sont tangibles pour qui fait l’effort d’y regarder de près.

S’agissant des CPE, il est nécessaire de rappeler que de nombreux établissements ne sont toujours pas dotés en poste de CPE, et pour ceux qui en bénéficient, le taux d’encadrement éducatif est faible notamment en collège où les conditions de travail sont rythmées quotidiennement par l’urgence et l’imprévisible.

Dans l’académie de Versailles, c’est au travers de la capacité de remplacement que les collègues toucheront du doigt une partie de la réalité de la politique gouvernementale car le nombre de TZR s’élève cette année à seulement 70 CPE, chiffre corrigé à 62 (8 seront en retraite courant septembre 2009) contre plus de 115 en 2006. En trois ans le nombre de TZR a été presque divisé par 2.

Autant dire que la situation est tendue et qu’une pression insidieuse pèsera sur les collègues qui seront amenés à s’absenter pour raison légitime : maladie, congé maternité, formation continue ...

En cette prérentrée le rectorat est déjà en train de recruter des contractuels, ce qui signifie que les besoins existent ! Mais avec quel statut pour eux, avec quelles formation et qualification ?

La baisse des recrutements et la fermeture des postes sont donc bien une question centrale qui affecte le droit de chaque famille d’être accueillie dans un établissement par un nombre suffisant de personnel qualifié, mais qui détermine aussi les conditions de travail quotidiennes de chacun d’entre nous. Le SNES demande une hausse de recrutement et l’implantation de postes dans les établissements à hauteur des besoins réels d’un service public d’Education ambitieux et juste.

Ne restez pas isolé(e) ! Informez-vous ! Syndiquez-vous !

Patrick Bader, Mohamed Farès, pour le secteur CPE


Documents joints

circulaire complète