Journée d’expression des stagiaires : l’arrogance et le dédain du Minsitre ne peuvent plus durer !

Ensemble, poursuivre la mobilisation pour obtenir une vraie formation et le retrait de l’actuelle réforme de la formation des maîtres et du recrutement
jeudi 21 octobre 2010
par  Snes S3 MRP

Journée d’expression des stagiaires : l’arrogance et le dédain du Ministre ne peuvent plus durer !

Hier, à l’initiative du SNES, s’est tenue la journée d’expression des stagiaires, deuxième étape d’un plan d’action, après la grève du 6 septembre, visant à obtenir des améliorations immédiates de vos conditions de stage et de formation et le retrait dès l’an prochain de l’actuelle réforme de la formation des maîtres.

Dans la région parisienne, des stagiaires de l’académie de Versailles, Paris et Créteil ont répondu aux nombreuses questions des médias très présents, leur confirmant les conséquences catastrophiques de la réforme pour leur entrée dans le métier. Temps complet, formation insuffisante s’ajoutant au service d’enseignement, disparition des IUFM ont des effets dévastateurs : stress et fatigue, sentiment d’isolement d’autant plus insupportable quand la hiérarchie stigmatise les difficultés professionnelles imputables aux conditions d’exercice résultant de la réforme, surcharge accablante de travail...
Une revendication forte en est ressortie : le Ministre dont la politique est responsable de cette situation ne peut continuer de mépriser ainsi les stagiaires, et à travers eux le métier et les élèves, en s’enfermant dans le déni de réalité. Le compagnonnage ne peut tenir lieu de formation et enseigner ne s’apprend pas sur le tas.

Le SNES organisera de nouvelles journées d’action au mois de novembre avec comme premier rendez-vous le groupe de travail que le Ministre a dû concéder sur le bilan de l’application de la réforme. Celui-ci doit réunir les organisations syndicales et les représentants du Ministre. Le SNES exigera que les conséquences politiques de ce bilan soient tirées sous forme d’engagement sur des améliorations immédiates des conditions de stage et de formation (allégement de service, une vraie formation, des conditions de titularisation transparentes et équitables) et de retrait de l’actuelle réforme.
Dans ce cadre, les sections académiques de Paris, Versailles et Créteil appellent l’ensemble de la profession à faire entendre sa voix en signant et faisant signer la lettre pétition pour une vraie formation.

Elles participent aux mobilisations de stagiaires qui se développent à Paris, Créteil et Versailles pour fédérer les initiatives et les relayer.

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur les mutations, la notation, la titularisation... :
stage syndical le jeudi 25 novembre, plus que quelques jours pour déposer votre demande d’autorisation d’absence !

Dans un contexte où à travers la réforme de la formation des maîtres, se manifeste la volonté de la part du gouvernement et de l’Administration d’attaquer nos métiers, nos statuts, nos services et nos missions, nous encourageons tous les stagiaires à s’inscrire au stage de formation syndicale sur les droits et devoirs des personnels, sur votre déroulement de carrière et sur les garanties collectives.

Ce stage se tiendra en présence des commissaires paritaires académiques et nationaux du SNES à qui la profession a confié l’écrasante majorité des sièges pour la défense de ses droits individuels et collectifs dans les commissions qui examinent les mutations, les promotions, la notation...

Le droit à congé syndical est garanti par le statut. Le C/E n’est pas habilité à vous le refuser. Utilisez-le. Ne restez pas isolé !

Demande d’autorisation d’absence à déposer avant le 25 octobre.


Documents joints

PDF - 24.5 ko