Quantcast

Médiateurs de réussite scolaire : motion et pétition

vendredi 10 avril 2009
par  Secteur CPE

Pour une vraie lutte contre l’absentéisme des élèves :
Pour le recrutement de personnels titulaires formés et qualifiés, seule mesure porteuse de réussite dans la lutte contre l’absentéisme

MOTION VOTEE A L UNANIMITE DU CONGRES DU SNES VERSAILLES

Prétendant faire de la lutte contre l’absentéisme des collégiens et des lycéens « une grande cause de l’éducation nationale » car « l’absentéisme mène au décrochage qui conduit à l’échec scolaire, lequel mine l’insertion professionnelle et sociale des jeunes » Xavier Darcos propose dans le cadre du comité interministériel des villes, d’embaucher 5000 « médiateurs de réussite scolaire » dans les quartiers difficiles.

Ainsi le Ministre de l’Education Nationale reconnaît l’importance du suivi individuel et de l’encadrement des élèves tout au long de leur parcours scolaire mais préfère l’embauche de précaires non formés à la reconnaissance du travail difficile effectué par les Conseillers d’Education en liaison avec les autres professionnels de l’Education Nationale. Plutôt que de mettre un terme au plan social que représente la suppression de milliers d’emplois, dont celle de postes de CPE, Xavier Darcos préfère, à bon compte, confier la mission de médiation très délicate auprès de jeunes en décrochage scolaire à des personnes relevant du dispositif des emplois aidés !

Le SNES réfute l’idée que seul le fait d’avoir « des connaissances des problématiques familiales et sociales », « des capacités relationnelles » ou de résider dans un quartier difficile serait un gage d’efficacité. Le SNES affirme que le suivi et l’écoute des élèves, le contact avec les familles doit rester l’apanage de professionnels, recrutés par concours, formés, soumis au secret professionnel ou au devoir de réserve.

La grande idée qui consiste à contacter les familles aussitôt une absence de leur enfant constatée est appliquée depuis plusieurs décennies par les CPE et leurs équipes ! Mais l’information des familles n’est pas miraculeuse et le traitement de l’absentéisme ne peut être réduit à cela. Un travail complexe et quotidien autour de l’élève et de sa famille consistant en prévention, écoute, re-médiation, re-motivation, doivent permettre de restaurer la confiance de l’élève en lui-même et dans le système scolaire. Chaque cas nécessite un traitement adapté prenant en compte le contexte et l’élève : pour le SNES cela nécessite que le nombre de postes offerts au concours de CPE soient revus à la hausse et que les métiers des secteurs santé et social soient rendus plus attractifs.

Pour toutes ces raisons, le SNES demande le retrait du dispositif des « médiateurs de réussite scolaire » et appelle les CA à s’opposer à leur recrutement.

Signer la pétition
RECOPIER DANS VOTRE NAVIGATEUR : http://www.snes.edu/petitions/index...


Documents joints

Motion présentée au CA
Texte du secteur CPE