Quantcast

VAL D’OISE : Le Comité Technique Spécial Départemental sur les mesures de cartes scolaires

vendredi 29 mars 2019
par  Snes S2 Val d’Oise

Le Comité Technique Spécial Départemental s’est réuni le vendredi 23 mars afin d’étudier les créations/suppressions de postes pour la rentrée 2018.
Celui-ci a été précédé d’un groupe de travail durant lequel seuls les élus de la FSU (SNES-FSU, SNEP-FSU et SNUEP-FSU) sont intervenus afin d’obtenir des créations de postes et des annulations de suppressions de postes.
Un CTSD qui s’est tenu une semaine après l’ouverture du serveur pour les mutations intra privant les collègues d’un nombre important de chaires !

Réunis en groupe de travail mardi 12 mars 2019, les élus SNES-FSU 95 ont été les seuls a posé toutes les questions sur les postes supprimés en croisant les informations avec les Blocs de Moyens Provisoires et les compléments de service.
Plusieurs questions ont été posées auxquelles le Directeur Académique a répondu lors du Comité Technique Spécial Départemental du vendredi 22 mars 2019.

 Des effectifs de nouveau en forte hausse mais des moyens humains insuffisants

Alors que notre département accueillera 2094 élèves supplémentaires à la rentrée 2019 dans le second degré, seul 26 postes ont été créés pour les 111 collèges et les 45 lycées du département. Ceux-ci sont bien loin d’être suffisants face à cette hausse démographique.

La solution pour permettre la suppression de l’emploi public est de faire supporter aux collègues davantage d’heures supplémentaires qui elles seront en forte hausse (+ 1170 HSA = 65 postes équivalent temps plein).

Suppressions Créations Total
Collèges 42 82 + 40
Lycées 60 47 - 13
Total collèges et lycées 102 129 + 27

 Comme un poste est supprimé en SEGPA, le bilan ne sera que de 26 créations.

Grâce à nos interventions, nous avons obtenus entre le groupe de travail et l’instance, la création de six chaires et l’annulation de trois suppressions de postes.

Nous avons questionné le DASEN sur les chaires de CPE et de documentaliste supplémentaire pour le nouveau collège de Cormeilles-en Parisis.
Le poste de CPE se fera par redéploiement ( poste supprimé dans le 78) et le poste de documentaliste n’apparaissait pas.
Nous avons dénoncé la situation faite aux vies scolaires qui devront gérer elles aussi plus de 2000 élèves supplémentaires sans abondement de postes de CPE.

La suppression importante de chaires en lycée n’est-elle pas la première des
conséquences de la réforme du lycée ?

Les représentants des personnels SNES-FSU, SNEP-FSU et SNUEP-FSU ont voté contre ces propositions de créations/suppressions ainsi que le s représentants de FO et de la CGT Educ’Action.
Malheureusement, l’UNSA s’est abstenue, empêchant un vote unanime contre le projet de la DSDEN.

Les élus SNES-FSU
Clarisse BALLY, François CREVOT, Christophe LUCAS et François MARTIN
Experts de l’instance : Jérémy SAUVAGE pour les CPE et Mathieu VIGNUALES pour la voie professionnelle