Quantcast

95 : Communiqué du SNES-FSU 95 suite aux différentes agressions de professeurs

mardi 8 octobre 2019
par  Snes S2 Val d’Oise

Depuis quelques jours, plusieurs agressions physiques violentes ont été commises par des élèves sur des membres de la communauté éducative (Lycée de la Tourelle à Sarcelles, Lycée Paul Émile Victor d’Osny…).

Informé de ces situations, le SNES-FSU 95 a apporté tout son soutien aux collègues concernés par ses agressions et à l’ensemble des personnels de ces établissements. Il est intervenu auprès de la Direction Académique afin que l’Administration accompagne et apporte toutes les aides nécessaires aux collègues victimes et qu’elle enclenche des procédures disciplinaires envers les agresseurs.

La situation dans ces établissements ne cesse de se dégrader. Depuis la rentrée, les incidents se sont multipliés : tirs de mortier, débuts d’incendie, agressions physiques. La dernière agression, qui a eu lieu au lycée la Tourelle de Sarcelles, a provoqué l’hospitalisation d’une enseignante. La sécurité des personnes n’étant plus garantie, l’établissement a été fermé à partir de midi. Les enseignants du lycée exerce leur droit de retrait ce jour à ces nouveaux événements.

Le SNES-FSU condamne ces agressions et agissements envers les personnels des établissements scolaires et la destruction des biens.

Il est difficile de ne pas faire le lien entre ce regain de tensions dans les établissements et les conditions d’accueil et de travail dégradées des élèves. Notre département accueille cette année plus de 2 000 élèves supplémentaires dans le Second degré alors qu’aucun poste de Conseil Principal d’Éducation ou d’Assistant d’éducation n’a été créé en juin dernier afin de faire face à cette forte hausse des effectifs scolaires, une évolution qui va se poursuivre dans les années à venir.
Dans le département, les conditions de travail se sont dégradées, tant pour les personnels que pour les élèves. Dans de nombreux établissements du Val d’Oise en effet, les effectifs sont bien supérieurs à leur capacité d’accueil.

L’Éducation Nationale doit prendre en compte les difficultés rencontrées par la communauté éducative pour mener à bien ses missions et doit mener une véritable politique en faveur de nos élèves, futurs citoyens de demain