Quantcast

VAL D’OISE : MAJ CTSD moyens en assistance éducative

samedi 16 juin 2018
par  Snes S2 Val d’Oise

Après un groupe de travail réuni jeudi 24 mai 2018 durant lequel les représentants des personnels SNES-FSU ont dénoncé le manque de moyens prévus pour les vies scolaires à la rentrée prochaine, le Comité Technique Spécial Départemental s’est réuni mardi 5 juin 2018 pour émettre un avis sur projet de la DSDEN.
Vous trouverez la déclaration liminaire de la FSU et de ses syndicats ci-dessous.

Déclaration liminaire de la FSU 95

De nouveau convoqué jeudi 14 juin après un vote unanime contre le projet du DASEN de répartition des moyens de surveillance, les élus des personnels se sont trouvés face à un mur de l’institution. Le DASEN nous a informé qu’il a fait une demande d’abondement des moyens au recteur puis au ministre. A défaut de réponse, il a présenté la même répartition qu’il y a dix jours.

Pour les mêmes raisons, tous les représentants des personnels dont les cinq de la FSU 5SNES ; SNEP ; SNUEP) ont voté de nouveau contre ce projet de répartition qui va fragiliser davantage les vies scolaires dès la rentrée.

Il faudra nous remonter les situations problématiques début septembre que nous construisions ensemble les modalités d’action pour permettre aux vies scolaires de fonctionner.

Les élus au CTSD

Réuni en CTSD mardi 5 juin 2018 à la DSDEN, sous l’impulsion des représentants de la FSU (SNES ; SNUEP et SNUIPP), les élus des personnels ont unanimement voté contre le projet de répartition des moyens en assistance éducative de la DSDEN.

Pourquoi un tel vote ?

Depuis janvier dernier, la Direction Académique et le Rectorat savent que le Val d’Oise connaîtra une forte augmentation des effectifs dans le 2nd degré à la rentrée de septembre 2018 (presque 2000 élèves de plus), la plus importante de l’Académie et dans tous les bassins éducatifs du département.

En découvrant les documents de travail pour les moyens en assistance éducative, les élus SNES-FSU ont constaté que les vies scolaires ne verraient pas leurs conditions de fonctionnement améliorées et ceux avec cette forte pression démographique. En effet, les moyens sont constants par rapport à l’an dernier ! Ce sont donc uniquement des ajustements à la marge que certains établissements gagneraient à titre provisoire alors qu’aucun poste de CPE n’est créé dans le département cette année !

Après de multiples interventions, un voeu intersyndicale à l’initiative de la FSU a été adopté à l’unanimité.

Voeu moyens de surveillance

Toutes les organisations syndicales représentées ont voté contre le projet proposé qui dégradera les conditions de fonctionnement des vies scolaires.

Le DASEN a l’obligation de convoquer de nouveau le CTSD pour proposer un nouveau projet de répartition des moyens d’assistance éducative. Cette instance devrait se tenir jeudi 14 juin 2018.

Durant cette instance, une déclaration commune à tous les syndicats a été faite par la FSU dénonçant les attaques inadmissibles que le gouvernement fait peser contre les instances représentants les personnels et contre le paritarisme. Vous retrouverez cette déclaration en pièce jointe.

Déclaration intersyndicale

Les élus SNES-FSU du CTSD