Vérifiez votre arrêté de reclassement !

mercredi 15 novembre 2017
par Secteur emploi

Vous avez dû recevoir, ou recevrez dans les jours à venir, votre arrêté de reclassement au 01/09/17. Il convient d’en vérifier la conformité avec les règles fixées par le Ministère.
Le tableau de reclassement vous permet de vérifier quelle doit être votre situation. Vous disposez, à réception de votre arrêté de reclassement, de deux mois pour une éventuelle contestation. Dès le mois de septembre, le SNES-FSU avait alerté le Rectorat sur certaines situations (notamment celle des néo-titulaires), dans lesquelles des erreurs avaient été commises. Les principales erreurs ont dû être corrigées. Si votre arrêté de reclassement paraît cependant erroné, il convient d’alerter la section académique du SNES en envoyant un mail à s3ver@snes.edu. Les militants vérifieront votre situation, et vous accompagneront pour une contestation éventuelle.

 Comment est calculé le reclassement ?

  • En classe normale, le reclassement se fait à échelon égal.
  • En hors-classe, les échelons sont renumérotés. Le reclassement se fait à l’échelon -1 pour les professeurs certifiés et assimilés (exemple : le 6e échelon actuel de la hors-classe sera renuméroté 5e), à l’échelon -2 pour les professeurs agrégés (exemple : le 5e échelon actuel de la hors-classe sera renuméroté 3e). Cette renumérotation n’induit en aucun cas une baisse de rémunération.
  • Dans tous les cas, le reclassement se fait avec conservation de l’ancienneté acquise dans l’ancien échelon. Ainsi, lorsque cette ancienneté est égale ou supérieure à celle permettant d’accéder à l’échelon supérieur dans la nouvelle carrière, le reclassement se fait directement dans cet échelon supérieur, sans conservation d’ancienneté.
  • Retrouvez ici le rythme de passage d’échelon dans la nouvelle carrière.

 Effets du reclassement sur la rémunération

Dans aucun cas le reclassement ne peut entraîner de baisse de rémunération. L’indice brut qui figure sur votre arrêté de reclassement vous permet de le vérifier.

Cas particulier des collègues bi-admissibles Il n’est plus possible désormais de faire prendre en compte la bi-admissibilité. Les collègues qui avaient, avant la mise en place des nouvelles carrières, demandé à en bénéficier, sont reclassés à l’échelon qui était le leur en tant que bi-admissibles. Ils bénéficieront d’une bonification indiciaire, qui n’apparaît pas sur l’arrêté de reclassement, et ne sera vérifiable que sur leur bulletin de salaire. La rémunération des collègues bi-admissibles ne peut en aucun cas baisser, du fait du reclassement au 1er septembre.

Le SNES-FSU vous aide à suivre toutes les étapes de votre carrière et à faire respecter vos droits.

En vous syndiquant au SNES-FSU, en œuvrant pour la syndicalisation de de nouveaux collègues, vous contribuez à donner au SNES-FSU les forces collectives nécessaires à nos professions pour la revalorisation de nos métiers, de nos carrières, de nos salaires.


Derniers articles publiés