VAL D’OISE : Grève au lycée Evariste Galois de Beaumont-sur-oise

vendredi 31 mars 2017
par Snes S2 Val d’Oise

MAJ du 31 mars 2017

Mardi 21 mars 2017, les professeurs du lycée Evariste Galois de Beaumont-sur-Oise étaient en grève.

Les raisons de leur mécontentement : la suppression d’une classe de Première STMG qui réduira à terme l’offre de formation et qui est imposée par la DSDEN mais aussi une sous-estimation des effectifs prévisionnels ce qui amoindrit la dotation initiale.

 Nouvelle journée de mobilisation par la grève au lycée Evariste Galois de Beaumont sur Oise.

La Direction Académique n’ayant toujours pas répondu aux demandes des professeurs, soutenus par les associations de parents d’élèves, une nouvelle journée de grève s’est déroulée jeudi 30 mars 2017 avec un déplacement à la DSDEN à Osny.

Après une 1/2 heure de rassemblement, soutenu par le SNES-FSU 95, la FCPE 95, une délégation a été reçu par la directrice de cabinet et le proviseur vie scolaire, en l’absence de la DASEN adjointe chargée du secteur de Beaumont sur Oise.

Rassemblement devant la DSDEN
 - JPEG - 2.7 Mo

Les professeurs mais aussi les parents ont contesté les données sur lesquelles se fondent l’institution pour fermer une classe de Première STMG et ainsi forcer le passage vers la Première ES d’élèves supplémentaires.

Il a été aussi évoqué la prévision d’effectifs pour la rentrée qui est largement minorée au regard des effectifs constatés et qui continuent à augmenter depuis la rentrée.

Enfin, les professeurs et les parents ont fait état de leur inquiétude du sous-effectif de la vie scolaire qui doit gérer très souvent des tensions hors et dans les murs dans la ville où des événements dramatiques se sont produits l’été dernier.

Une réponse écrite rapide a été annoncée.

 Première journée de grève

Cette grève était très largement majoritaire en enseignement général et technologique avec près de 75 % de grévistes. Les professeurs ne se satisfont pas de l’abondement de la dotation de 4 heures pour 70 élèves de plus attendus à la rentrée.

Les professeurs ont informé dans la journée les mairies du bassin de l’ampleur et des motivations du mouvement.

Ils s’inquiètent par ailleurs de la stagnation des moyens alloués à la Vie Scolaire, notamment en termes de surveillants (AED), alors qu’une forte croissance du nombre d’élèves est attendue l’an prochain.

Selon les propres chiffres de la Direction Académique, il est en effet attendu 1165 élèves à la rentrée 2017, contre 1095 élèves effectivement présents dans l’établissement cette année. Les moyens en personnels enseignants alloués à l’établissement passent de 1776 heures d’enseignement par semaine cette année, à une prévision de 1780 heures l’an prochain. Par conséquent, le ratio heures/élèves est en chute, passant de 1,62 heure-élève à 1,53 heure-élève. Le ratio sera du reste sans doute encore plus faible, étant donné que les effectifs réels sont généralement bien supérieurs aux effectifs prévisionnels : nous avons dû cette année accueillir 1095 élèves, alors que les prévisions ne montaient qu’à 1026 !

JPEG - 136.7 ko

Sans augmentation du nombre de classes, une telle évolution du ratio heures-élève va se traduire par une hausse mécanique du nombre d’élèves par division. Lors de la rencontre entre une délégation d’enseignants du Lycée et la Direction Académique le vendredi 10 mars 2017, il a été confirmé que les professeurs devaient s’attendre à des classes de 35 élèves en Seconde et en Première - à 32 seulement dans un premier temps en Première Économique et Sociale. Une telle dégradation des conditions d’enseignement ne peut être que préjudiciable à la réussite de nos élèves.

Dans un contexte social et sécuritaire tendu, en particulier dans le secteur de Persan-Beaumont, les personnels enseignants et de vie scolaire s’inquiètent de la stagnation des effectifs de surveillants, alors que le nombre d’élèves connait une croissance significative. Il semblerait en particulier difficile d’assurer la surveillance des élèves et des autres personnels, tant à l’entrée de l’établissement qu’en son sein. Celui-ci est par ailleurs très vaste, entouré d’un parc étendu et nécessite une présence humaine importante pour assurer les missions élémentaires de la vie scolaire.

Les professeurs annoncent une nouvelle journée de grève jeudi 30 mars si la Direction Académique n’apportait pas de réponse positive.

Vous retrouvez ci-dessous la couverture médiatique de cette grève :

Le Parisien : http://www.leparisien.fr/beaumont-s...

VONews95 : http://95.telif.tv/2017/03/21/beaum...


Derniers articles publiés