Quantcast

Val d’Oise : CTSD Moyens de surveillance, des vies scolaires exsangues

mercredi 3 juillet 2019
par  Snes S2 Val d’Oise

Après un groupe de travail réuni jeudi 20 juin 2019 durant lequel les représentants des personnels SNES-FSU ont dénoncé le manque de moyens prévus pour les vies scolaires à la rentrée prochaine, le Comité Technique Spécial Départemental s’est réuni mardi 25 juin 2019 pour émettre un avis sur projet de la DSDEN.

Mardi 25 juin s’est tenu à la Direction Académique d’Osny, un Comité Technique Spécial Départemental dont l’ordre du jour était l’étude de la répartition des moyens de surveillance (AED, maître de demi-pension, APS) dans les 146 établissements de notre département.

Alors que 2094 élèves sont attendus à la rentrée prochaine et qu’un 111ème collège va ouvrir ses portes en septembre prochain, la dotation en moyen de surveillance sera en baisse de 0.3ETP passant de 944.39 Équivalent Temps Plein à 944.09ETP. C’est donc bien une dégradation des conditions d’encadrement à laquelle nous sommes confrontés comme depuis plusieurs années.

Répartition de la dotation 2019 proposée lors du CTSD du 25 juin

Dotation « surveillance » collèges : 607.5 ETP pour les AED, 0.94 ETP pour les MDP et 12 APS.
Dotation « surveillance » Lycées :278.5 ETP pour les AED,1 pour les MDP et 2 APS.

Afin que le collège n° 3 de Cormeilles-en-Parisis puisse avoir des surveillants lors de son ouverture, la Direction Académique a donc dû supprimer des moyens de surveillance (AED et MDP) attribués auparavant à d’autres établissements.

Certains établissements avaient eu des moyens provisoires pour l’année 2018-2019 qui, pour le moment, ne sont pas reconduits. Il sera nécessaire pour cela d’attendre la dotation complémentaire provisoire dont nous n’avons pas eu connaissance du montant lors du CTSD.

Le SNES-FSU est intervenu sur de nombreuses situations afin de dénoncer les dotations insuffisantes. Nous avons demandé que le DASEN intervienne auprès de la Rectrice afin que notre département soit pourvu de postes supplémentaires pérennes et non de dotation complémentaire. Il est nécessaire que l’État dote les académies donc au final les établissements de véritables moyens supplémentaires et que cela ne se fasse pas par un redéploiement des moyens existants.

La FSU a également dénoncé le calendrier très tardif de cette instance qui empêche la bonne préparation de la rentrée dans les vies scolaires.

En raison de cette dotation insuffisante, les représentants des personnels ont voté unanimement contre cette répartition proposée. Un nouveau CTSD se déroulera le jeudi 4 juillet à 14h. De ce fait, il n’est théoriquement pas possible de recruter des AED avant le 4 juillet et la notification du nombre d’emplois attribués à chaque établissement. Là encore, l’Administration a décidé de se dédouaner du respect des instances et d’informer les chefs d’établissements avant la tenue du nouveau CTSD

Pour information, la répartition par établissement des moyens de surveillance a été rejetée lors du CTSD.

Barèmes collèges
Proposition répartition pour les collèges
Barèmes lycées
Proposition répartition pour les lycées

Vos élus SNES-FSU, Clarisse BALLY, François CREVOT, Christophe LUCAS ET François MARTIN (expert désigné : Jérémy SAUVAGE)