Quantcast

[INTRA 2019] FPMA d’affectation : du 7 au 13 juin 2019

samedi 25 mai 2019
par  Secteur emploi

Les FPMA d’affectation auront lieu du 7 au 13 juin 2019. C’est à l’issue de ces commissions que les affectations seront connues, que ce soit au mouvement spécifique ou au mouvement général.
Le travail des commissaires paritaires du SNES-FSU va commencer dès qu’ils auront reçu les documents fournis par l’Administration. Il s’agit alors de vérifier le projet d’affectation en s’assurant que chacun obtient l’affectation à laquelle son barème et ses vœux lui donnent droit, et de chercher à améliorer ce projet pour permettre le maximum de mutations, dans le respect du barème et des vœux des collègues.

nb : la vidéo a été tournée en 2018, mais le contenu reste d’actualité. Seules les dates sont modifiées.

Les résultats seront disponibles au fur et à mesure du passage des disciplines, après d’ultimes vérifications des élus du SNES-FSU, nécessaires pour ne communiquer que des résultats fiables. Vous pourrez suivre l’avancée des travaux sur notre fil Twitter @SNESVersailles et sur notre site.

Paritarisme attaqué : mobilisons-nous pour le défendre !

Le rôle des commissaires paritaires SNES-FSU, engagés au quotidien pour la défense du service public et des droits des personnels, est essentiel, pour cette opération comme pour chacune des opérations de gestion : ils y veillent à la transparence et à l’équité de traitement, et représentent l’ensemble de la profession.

C’est pourtant précisément à cette conception du paritarisme, et à travers elle à une certaine idée de ce que doit être la Fonction publique, que le gouvernement s’en prend frontalement. Mardi 28 mai, la loi Fonction publique doit être soumise au vote de l’Assemblée nationale. Une action intersyndicale est prévue à l’occasion du passage de la loi devant l’Assemblée nationale. Vous retrouverez ici le communiqué intersyndical « Pour l’avenir de la Fonction publique et de ses agent-e-s »
Cette prévoit, entre autres, la suppression pure et simple du paritarisme : suppression de la compétence des CAP sur les actes de mobilité et de mutation ; absence de consultation concernant les promotions qui ne feraient plus l’objet que d’une information aux élus ; mais aussi création de nouvelles sanctions, non soumises à l’examen paritaire (voir notre article détaillé).

Face à une telle attaque, la réaction doit être collective et massive. Il est bien sûr indispensable de vous joindre, dans les jours à venir, aux actions qui seront initiées par la FSU. Nous vous proposons aussi de continuer à témoigner de la manière dont les commissaires paritaires SNES-FSU sont déjà intervenus pour faire rétablir vos droits.