Accès à la classe exceptionnelle des certifiés : la CAPA s’est tenue le 28 mars 2018. Le compte-rendu et les résultats sont disponibles.

mercredi 28 mars 2018
par  Secteur emploi

La CAPA pour l’accès à la classe exceptionnelle rétroactivement au 1er septembre 2017 pour les certifiés s’est tenue mercredi 28 mars 2018.


=> Les résultats sont à présent disponibles. Les syndiqués ont reçu leur mail avec leur résultat personnel et la lettre-réponse du SNES-FSU Versailles.

Vous trouverez ici notre déclaration préalable.

Pour tous les détails sur la classe exceptionnelle, consultez nos articles dans la rubrique sur notre site académique et sur notre site national.

 Compte-rendu de la CAPA

La CAPA examinant l’accès rétroactif au 1er septembre 2017 à la classe exceptionnelle pour les professeurs certifiés s’est tenue le mercredi 28 mars au rectorat, dans des conditions très particulières. En l’absence de titulaires du nouveau grade, seuls les élus hors-classe non éligibles à la classe exceptionnelle pouvaient réglementairement siéger. Le SNES-FSU, bien que détenant onze sièges sur dix-neuf à la CAPA des certifiés, n’ayant pas d’élus remplissant ces conditions (tous ses élus hors-classe faisaient partie des promouvables et étaient donc frappés par l’interdiction de siéger dans cette CAPA) n’a eu d’autre choix que de désigner des experts parmi ses représentants, procédure certes réglementaire mais assez inédite ! Cela n’a pas empêché ses représentants de fournir le travail de vérification et d’amélioration qui fait la force du SNES-FSU. Le SNALC et FO, organisations en mesure de siéger (car ayant des élus hors-classe non éligibles), n’avaient pas d’élus présents lors de la première CAPA qui a donc été reportée faute de quorum ! Curieuse conception du rôle des élus et de la défense des intérêts des collègues…

Les commissaires paritaires du SNES-FSU ont dû fournir un travail de vérification considérable sur le projet établi par le rectorat et ont notamment permis l’examen de candidatures qui avaient initialement été écartées par l’administration car considérées à tort comme irrecevables. Les difficultés rencontrées pour la validation des candidatures ont rendu nécessaire la vérification exhaustive des dossiers retenus par l’administration, dans des délais particulièrement serrés, et à partir de documents difficilement utilisables. Ce travail aurait parfois été impossible, sur la situation de certains collègues, sans les fiches syndicales et autres pièces (fiches de candidature, mais aussi copies d’arrêtés d’affectation, de bulletins de salaire ou de VS attestant des affectations et missions), qu’il est essentiel de nous transmettre pour cette opération. Il est en effet indispensable d’établir au préalable la situation et la prise en compte par l’administration des droits à promotion de chacun, dans le respect des règles communes nationales organisant l’accès à la classe exceptionnelle.

Les collègues syndiqués ont reçu par courriel le résultat les concernant après les ultimes vérifications post CAPA.

Ce sont 408 collègues qui ont pu obtenir l’accès à ce nouveau grade pour la présente campagne à effet rétroactif au 1er septembre 2017.

 Enjeux et action du SNES-FSU

Les avis étant contingentés dans les deux viviers, et déterminants pour la promotion, puisqu’ils sont prépondérants dans le barème, l’enjeu était de faire évoluer les avis Recteur pour faire coïncider les propositions avec nos critères, plutôt qu’avec un prétendu « mérite ».

Pour le SNES-FSU, la classe exceptionnelle doit, à terme, permettre au plus grand nombre de partir en retraite avec le meilleur indice de pension possible. Comme le nombre de collègues en classe exceptionnelle est fixé par un pourcentage de l’effectif du corps, il convient dès à présent d’organiser la « rotation » des promotions, de façon à ce que les futurs départs en retraite permettent de nouvelles promotions. En défendant les dossiers de collègues les plus proches de la retraite, les représentants SNES-FSU ont fait évoluer le projet initial de l’administration dans ce sens.

Les conditions d’accès à la classe exceptionnelle par la voie n°1 (critères concernant les conditions d’exercice, le degré d’enseignement, les missions), au titre de laquelle seront prononcées au moins 80% des promotions, restent cependant profondément inégalitaires, entraînant des déséquilibres importants (entre disciplines, entre second degré et supérieur, etc.). Le SNES-FSU exige que soient revues les modalités d’accès à la classe exceptionnelle.

Le SNES-FSU agira tout au long de l’année, à l’occasion des premières campagnes d’accès à la classe exceptionnelle, pour que celui-ci soit ouvert au plus grand nombre, à l’instar de ce qui a été gagné avec la hors-classe, devenue un débouché de carrière de masse, qui représente aujourd’hui plus de 25 % de chaque corps : c’est l’exemple du succès de la lutte syndicale opiniâtre, alliant revendication et action dans les CAP.
Le SNES-FSU revendique une carrière pouvant être parcourue sans obstacle de grade. Comme pour la hors-classe, il est possible de faire de la classe exceptionnelle un débouché de carrière pour tous. Les modalités d’accès à la classe exceptionnelle doivent donc être revues dans le sens d’un accès élargi.

Se syndiquer au SNES-FSU, c’est donner à nos professions les forces collectives nécessaires pour revaloriser tous les aspects de nos métiers, nos carrières, nos salaires. N’hésitez plus, rejoignez-nous !

Pour tous les détails sur la classe exceptionnelle, consultez nos articles dans la rubrique sur notre site académique et sur notre site national.


Documents joints

lettre réponse classe ex certifiés
Déclaration préalable SNES-FSU
PDF - 31.1 ko