Quantcast

Compte-rendu du CT académique : rentrée 2017, des créations d’emplois pas à la hauteur ! Quels moyens pour les lycées ZEP ?

vendredi 13 janvier 2017
par  Snes S3 SV

Le comité technique académique (CTA) consacré à la préparation de la rentrée s’est tenu le 12 janvier. Dans sa déclaration préalable, les élus de la FSU, se sont fait les portes paroles de la profession, pointant les nombreuses difficultés auxquelles se heurte la profession, tout en analysant les points à l’ordre du jour : moyens pour 1er et le 2d degré et carte des langues.
Déclaration préalable à télécharger

Décla FSU CTA 12 janvier 2017

 
Des créations d’emplois loin d’être à la hauteur !

L’académie de Versailles va une nouvelle fois connaître une forte pression démographique. Dans le 2d degré, de prévisions à prévisions, ce sont 6756 élèves supplémentaires qui sont attendus. Les annonces ministérielles annonçant des créations d’emplois par centaines (560 ETP très exactement) doivent nécessairement être confrontées à cette évolution démographique afin de juger de la réalité de l’amélioration des conditions d’enseignement. Et sans surprise, le bilan est alors nettement moins flatteur : les moyens augmentent légèrement plus vite que les effectifs, mais rien de réellement significatif (en collège, +1.74% pour l’évolution des effectifs, +1.93% pour les heures allouées).

Ces moyens serviront donc à absorber, difficilement, les flux d’élèves, mais la diminution des effectifs dans les classes semblent toujours aussi improbable, alors même qu’elle est une condition incontournable à la réussite des élèves. Les représentants du SNES-FSU sont notamment intervenus pour rappeler les mobilisations du début d’année dans plusieurs lycées pour dénoncer les effectifs chargés en 1ère STMG et ont rappelé leur exigence : que des mesures soient prises bien en amont de la rentrée pour éviter que de telles situations se reproduisent.

En collège, le même modèle d’allocation des moyens que l’an dernier est reconduit, alors même qu’il avait conduit l’an dernier, dans de nombreux établissements, à une augmentation du nombre d’élèves par classe, ou à une disparition de certains dispositifs, groupes etc (parce que comme nous l’avons beaucoup entendu l’année dernière de la part de l’Administration « choisir, c’est renoncer » ). L’analyse de la répartition des moyens dans les établissements, en CTSD et dans les CA sera cruciale. La section académique du SNES-FSU mettra à la disposition des sections SNES d’établissement tous les outils pour agir.

Les élus SNES-FSU ont été les seuls à dénoncer les effets de la réforme du collège et la souffrance des personnels. De son côté, l’UNSA s’est dit « satisfait de l’accompagnement en terme de moyens pour la réforme du collège », tout en pointant, sur le LSU le « problème de culture du travail par compétence » dans le 2d degré….

 
Quels moyens pour les lycées de l’Education Prioritaire ?

La mobilisation des personnels depuis plusieurs mois a conduit la Ministre à faire quelques annonces (prolongation de la clause de sauvegarde jusqu’à la rentrée 2018 incluse et l’annonce de 450 postes pour les lycées « défavorisés » ) qui ne répondent pas aux demandes de réponses pérennes des personnels.
L’académie de Versailles se voit doter de 40 emplois pour les lycées « les plus défavorisés ». Les élus SNES-FSU au CTA avaient interpellé le Recteur dès le CTA du mois de décembre sur la répartition de ses emplois. Au sein de l’intersyndicale académique, ils ont reposé cette question. Après de longs échanges, nous avons obtenu que la liste des lycées bénéficiant de moyens au titre du traitement de leur difficulté sociale nous soit communiquée, après les travaux des CTSD (qui se tiendront les 26 et 27 janvier) dans les départements.
Ces 40 emplois ont été intégrés à la dotation pour les lycées. Un nouveau modèle de répartition des moyens doit permettre, en prenant en compte de manière plus fine l’origine sociale des élèves, de mieux doter les établissements qui concentrent les difficultés, y compris ceux qui ne sont pas actuellement labellisés. Le Recteur s’est aussi engagé à ce que, hors diminution du nombre d’élèves, les lycées de l’Education Prioritaire voient leurs moyens préservés.
Les élus SNES-FSU vont maintenant poursuivre le travail dans les instances, dans les CTSD pour faire toute la lumière sur la répartition des ces moyens. Dans la rue, la mobilisation continue également, avec une nouvelle journée d’action (grève et manifestation) prévue le jeudi 19 janvier.

 
Carte des langues : et revoilà les bilangues…. !

Il y a deux ans, dans un faux procès teinté de mauvaise foi, les classes bilangues étaient qualifiées d’élitistes et obsolètes par la Ministre et sacrifiées sur l’autel de la réforme du collège. L’année dernière, on assistait à un spectaculaire rétropédalage qui avait vu le maintien des bilangues dans certaines académies, tandis qu’elles étaient supprimées ailleurs, accentuant ainsi les inégalités territoriales. Dans l’académie de Versailles, si un certain nombre de bilangues étaient préservées, les fermetures étaient nombreuses, plus nombreuses que les ouvertures. Surprise, cette année, dans un improbable retour de balancier, les ouvertures sont plus nombreuses que les fermetures, avec près de 37 ouvertures, dont 13 qui concernent des bilangues fermées l’an dernier !
Les élus SNES-FSU ont dénoncé ces incohérences et ont rappelé l’impératif du développement d’une carte des langues équilibrées sur tous les territoires. Si une diversification notable de l’offre de langues semble s’engager, il est indispensable que ces opérations se fassent sans créer de déséquilibres entre les territoires, ni créer d’effet d’aubaine pour des contournements d’établissements, ce qui semble le cas sur certains secteurs !

 
Et maintenant ?

Un CTSD (comité technique spécial départemental), précédé d’un groupe de travail, va se tenir dans chaque département dans les deux prochaines semaines. Les élus SNES-FSU y porteront les revendications des personnels, analyseront les propositions de DGH et défendront les situations d’établissements.
Des stages « préparer la rentrée 2017 » sont organisés par chaque section départementale
.

Pour les contacter (questions sur les opérations de préparation de rentrée, mobilisations locales etc)
Section SNES-FSU des Yvelines : snes78@versailles.snes.edu
Section SNES-FSU de l’Essonne : snes91@versailles.snes.edu
Section SNES-FSU des Hauts de Seine : snes92@versailles.snes.edu
Section SNES-FSU du Val d’Oise  : snes95@versailles.snes.edu


Documents joints

Les chiffres de la rentrée 2017
PDF - 32.9 ko