Val d’Oise : Conditions de rentrée, grève au collège Léon Blum de Villiers-Le-Bel

mardi 8 mars 2016
par Snes S2 Val d’Oise

JPEG - 2.2 Mo

Aujourd’hui, mardi 8 mars 2016, plus de 90% des enseignants, 100% des personnels médico-sociaux et près de 65% des agents du collège Léon Blum de Villiers-le-Bel (95) ont décidé de se mobiliser et de se mettre en grève. En effet, le collège Léon Blum, pourtant classé REP (non classé en REP+ en raison de la carte restreinte de l’éducation prioritaire), zone violence, et politique de la ville subit de plein fouet les affres cumulés de la Reforme du collège, des baisses de DHG, et de la politique libérale du conseil départemental.

Cela se traduit sur le terrain par une hausse sensible du nombre d’élèves par classe, la diminution des heures de cours en effectif réduit ( demi-groupe), la perte des heures de « piscine », l’abandon de l’accompagnement éducatif ainsi que l’inquiétude quant à la possible perte d’un demi poste d’infirmière et la disparition d’un poste d’agent des collèges depuis plusieurs années.

Dans ce contexte les représentants du personnel, appuyés par les parents d’élèves, sont parvenus à rejeter la proposition de DHG en conseil d’administration, ont refusé de siéger lors de la reconvocation du conseil d’administration qui n’a pu se tenir faute de quorum et ont déposé ce jour deux demandes d’audience auprès de l’inspection académique du Val d’Oise ainsi qu’auprès du conseil départemental.

Le projet d’établissement du collège Léon BLUM vise à faire du collège un lieu de réussite pour tous mais aussi un lieu d’ouverture culturel. Comment croire en un si noble projet, lorsque la réalité comptable le transforme en une simple coquille vide ?


Derniers articles publiés