Quantcast

Colombes : opération collèges-lycée « morts » jeudi 18 février

mardi 16 février 2016
par  Snes S2 Hauts de Seine

 Colombes : opération collèges-lycée « morts » jeudi 18 février

  • Les parents du collège Moulin Joly ont bloqué l’établissement lundi dernier (voir le compte rendu du S1 de l’établissement ci-dessous)
  • Jeudi (18 février) parents et enseignants organisent une opération collèges-lycée « morts » avec à 13h une « Marche des zombies de Colombes pour la défense de l’Education prioritaire ». Elle se déroulera à la gare Saint-Lazare. D’autres actions sont prévues le matin sur Colombes (suivre notre site).

Le Snes 92

 Le collège Moulin Joly de Colombes bloqué par les parents

En dépit de l’attitude méprisante de la direction académique, qui refuse de répondre aux revendications des différents établissements de la ville, la mobilisation ne faiblit pas à Colombes. Bien au contraire, elle s’amplifie, comme le prouvent les événements de ce lundi 15 février.


Scandalisés par la nette dégradation des conditions d’enseignement et de l’offre éducative qu’augurent les dotations horaires globales prévues pour la rentrée 2016, les parents du collège Moulin Joly ont ainsi décidé, à l’initiative de la FCPE, de bloquer l’établissement le lundi 15 février.

Dès 8h du matin, une trentaine de parents se sont réunis devant le collège pour empêcher la tenue des cours. En présence de la presse, ils ont protesté contre la suppression annoncée de tous les dispositifs qui ont fait la preuve de leur efficacité et sont appréciés des élèves (grec, classes spécifiques, chorale, projet APPN, etc.). Ils se sont relayés toute la journée, en dépit du froid, afin de défendre le droit de leurs enfants à bénéficier eux aussi d’une éducation de qualité.

Les personnels du collège Moulin Joly ont été rejoints vers midi par leurs collègues de différents établissements de Colombes (collèges Jean-Baptiste Clément et Gay Lussac, lycée Guy de Maupassant) qui se trouvent dans une situation tout aussi précaire pour la rentrée prochaine et sont mobilisés au sein de la même intersyndicale depuis maintenant plusieurs semaines. Ensemble, ils ont réalisé un happening de zombies-profs qui refusent de se laisser « enterrer » par ces pertes de moyens.

Le message est clair : si la direction académique espère avoir brisé la contestation et pouvoir compter sur la résignation des personnels et des parents d’élèves, elle se trompe lourdement...

Le S1 du collège Moulin Joly


Documents joints

PDF - 24.3 ko