Quantcast

Val d’Oise : Assistance éducative, priorité à l’éducation ?

dimanche 21 juin 2015
par  Snes S2 Val d’Oise

Alors que le discours de la ministre ne cesse de rappeler la priorité à l’Éducation voulue par le chef de l’État, nous confirmons que pour la troisième année consécutive, les moyens en assistance éducative dans le Val d’Oise seront constants.

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) consacré aux moyens de vie scolaire s’est tenu jeudi 18 juin 2015.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, la Directrice Académique avait convoqué un CTSD toute la journée avec un double ordre du jour : le matin se discutait les ajustements de carte scolaire du 1er degré ; l’après-midi les moyens de vie scolaire pour le 2nd degré.

Pour la première fois aussi, après avoir présidé l’ouverture de la séance, la Directrice Académique s’est éclipsée laissant la présidence de l’instance au secrétaire général de la DSDEN.

Vous trouverez en pièce jointe la seule déclaration liminaire lue dans cette instance, celle de la FSU et de ses syndicats nationaux (SNES -SNEP- SNUEP -SNUIPP).

Comment assurer la rentrée des vies scolaires lorsqu’en septembre le Val d’Oise accueillera plus de 1100 élèves de plus dans les collèges et les lycées mais que les moyens en assistance éducative n’auront pas augmenté ? Comment assurer l’encadrement des élèves relevant du champ du handicap en leur mettant à disposition des AVS ?

La réponse est simple : on soustrait de la dotation départementale les moyens affectés à l’aide au handicap, aux EREA et aux internats (plus d’1/3 de la dotation).

On retire des moyens dans certains établissements y compris dans les REP en prétextant que la grille de calcul utilisée le permettait pour compenser dans les établissements qui voient leurs effectifs augmenter fortement. Le bilan est désastreux en terme comptable :

Rentrée 2014
Rentrée 2015
Évolutions 2014/2015
Nombre d’élèves
Nombre d’AED en ETP
Nombre d’élèves
Nombre d’AED en ETP
Nombre d’élèves
Nombre d’AED en ETP
Collèges et Segpa
56640
609.48
56926
603.45
+248
-6
Lycées
42832
278.94
43675
277.44
+843
-1.5

Pour les collèges :

  • Retrait de 7 Équivalent Temps Plein d’AED répartis sur 14 collèges (1/2 ETP) ;
  • + 1 ETP sur 2 collèges (1/2 ETP) ;
    Evolution collèges

Pour les lycées :

  • Retrait de 2 ETP sur 4 lycées (1/2 ETP) ;
  • + 1/2 ETP dans un lycée.
    Evolution Lycées


Le solde est intéressant : - 7,5 ETP dans les collèges et les lycées du Val d’Oise alors que les effectifs augmentent !

Pour compenser ces disparitions d’AED, la Direction Académique promet l’embauche de CUI, contrats aidés aux missions différentes et surtout qui renforce la précarisation des équipes de vie scolaire.

Nous avons dénoncé ce subterfuge et voté contre le projet de l’Administration. L’UNSA s’est abstenue, comme d’habitude.

Durant la même instance, nous avons demandé des précisions quant à l’utilisation des IMP dans les établissements. En effet, la lettre de la Directrice Académique envoyée à tous les chefs d’établissement est plus restrictive que la circulaire ministérielle, réduisant la quotité selon les missions.

Nous vous invitons à vous saisir de cette question dans les Conseils d’Administration qui vont se tenir en cette fin d’année scolaire pour faire respecter les droits des personnels quant à la reconnaissance des missions complémentaires en revendiquant les heures de vaisselle pour les professeurs de sciences en collège, en réclamant des heures de décharge pour les professeurs gérant des labos (technologie ; HG ; coordo EPS...) en répartissant les IMP sur des missions de coordination disciplinaire.

Claudie CHALMIN, François CREVOT, Christophe LUCAS, François MARTIN (SNES) et Mathieu VIGNUALES (SNUEP).


Documents joints

Déclaration liminaire de la FSU
PDF - 29.4 ko