Quantcast

Appel du SNES 92 à un rassemblement sur l’éducation prioritaire le mercredi 19 novembre à 14h devant la Direction académique

mercredi 12 novembre 2014
par  Snes S2 Hauts de Seine

Le SNES 92 et sa fédération la FSU 92 (SNUipp 1er degré, SNEP et SNES) appellent à un rassemblement le mercredi 19 novembre à 14h devant la Direction académique (Préfecture de Nanterre, RER : Nanterre-Préfecture) pour protester et se mobiliser contre la future carte de l’éducation prioritaire.

Le département des Hauts-de-Seine perd à lui seul 8 réseaux et les lycées ne font pas partie de la future carte : 8 collèges, de nombreuses écoles et 12 lycées vont être rayés de la carte de l’éducation prioritaire. C’est une réduction significative de l’éducation prioritaire dans notre département alors que les difficultés scolaires et sociales sont toujours présentes dans ces écoles et ces établissements et déjà plusieurs collèges et écoles se mobilisent pour que la future carte soit revue.

Le SNES 92 dénonce le fait que cette carte soit établie avec un nombre contraint de réseaux alors qu’elle devrait l’être en fonction des besoins réels de notre département où les contrastes sociaux sont très importants.

Nous invitons donc chaque syndiqué-e à se joindre à ce rassemblement. L’avenir de l’éducation prioritaire dans ce département nous concerne tous-tes ! Il s’agit avec ce premier rassemblement de construire la mobilisation !

Nous avons fait une demande d’audience auprès du Directeur académique pour les établissements (collèges, écoles, lycées) présents et qui souhaiteraient être reçus et un communiqué de presse.

 APPEL DE LA FSU 92 (SNUipp-FSU, SNEP-FSU et SNES-FSU)

à un rassemblement le mercredi 19 novembre à 14h devant la Direction académique à Nanterre sur l’éducation prioritaire dans les Hauts-de-Seine

La France est l’un des pays où l’origine sociale influe le plus sur les résultats scolaires, et ce alors que la crise continue d’aggraver les conditions de vie de nombreuses familles.

La FSU 92 regrette que la refondation de l’Éducation prioritaire annoncée par la Ministre se fasse à moyens constants sans aucune réflexion préalable sur les besoins de l’ensemble des départements et alors que le ministère doit intégrer Mayotte, avec 18 nouveaux réseaux . Le ministère prévoit de labelliser 1082 collèges REP ou REP+ pour la rentrée 2015, contre 1076 en 2013, dont 18 sur Mayotte, ce qui signifie une baisse réelle de 12 réseaux.

 Le département des Hauts-de-Seine va perdre 8 réseaux

De fait, l’académie de Versailles perd, à elle seule, 9 réseaux, passant de 105 à 96 réseaux — et rien que pour le département des Hauts de Seine 8 réseaux, passant de 28 à 20 réseaux (2 REP+ et 18 REP)… alors que ces territoires sont reconnus pour leurs importants contrastes sociaux.

 Les lycées sont pour l’instant exclus de l’éducation prioritaire

Qui plus est, les lycées ne font pas partie, à ce jour, de la future carte de l’Éducation prioritaire, or rien que dans les Hauts-de-Seine 12 lycées, principalement dans l’enseignement professionnel, relevaient de l’Éducation prioritaire.

  C’est la question des besoins qui doit être posée en premier !

Pour la FSU 92, la carte de l’Éducation prioritaire doit être revue sur la base de critères partagés et nationaux. L’évolution des territoires et des populations justifie une nouvelle carte de l’Éducation Prioritaire faite en toute transparence, mais c’est la question des besoins qui doit être posée en premier. Ce sont les besoins qui doivent déterminer le nombre de réseaux et non l’inverse.

A l’annonce de la nouvelle carte telle qu’elle est envisagée par la Direction académique, la FSU 92 constate aujourd’hui que des collèges, des écoles maternelles et élémentaires qui sont rattachées à ces collèges ainsi que des lycées vont sortir de l’Éducation Prioritaire alors que les difficultés sociales et scolaires y sont toujours présentes. De même, d’autres établissements (école, collège ou lycée) où la question d’un rattachement à l’éducation prioritaire peut se poser, ne sont pas dans la nouvelle carte. Le classement en Éducation prioritaire à partir uniquement de collèges « tête de réseau », est une absurdité. Il laisse en dehors de l’Éducation prioritaire un certain nombre d’écoles qui en relèveraient. Qui plus est, certains collèges dont le recrutement relève d’une mixité sociale très contrastée ne sont pas classés en Éducation prioritaire alors qu’une partie importante de leurs élèves relèverait, en tant que tel, d’un classement ; mixité sociale que la FSU revendique dans son projet pour l’école.

 La FSU 92 revendique

  • Une carte établie en fonction des besoins et non à partir d’un nombre contraint de réseaux
  • La possibilité de labelliser des écoles en dehors des réseaux de collège
  • L’intégration de lycées dans la nouvelle carte de l’Éducation prioritaire avec une réflexion sur les critères retenus
  • Une attention particulière pour les lycées, collèges et écoles qui sortiraient du dispositif

La FSU 92
(SNUipp-FSU, SNEP-FSU et SNES-FSU)

 STAGE SYNDICAL SNES sur l’éducation prioritaire le 18 décembre

Un stage est organisé par le SNES académique sur l’éducation prioritaire le jeudi 18 décembre, de 9h30 à 16h30, à la section académique du SNES-FSU, à Arcueil. Vous trouverez toutes les modalités d’inscription et le contenu du stage sur notre site à la rubrique :stages et réunions.

Attention : vous avez jusqu’au 18 novembre pour faire votre demande d’autorisation d’absence.

 Pour information :

Les 8 collèges sortants pour la Direction académique :

  • Renoir à Boulogne
  • Anne Frank à Antony
  • Jean Macé à Clichy
  • Gay-Lussac à Colombes (« prévention violence »)
  • Pasteur Gennevilliers
  • Nicolas Ledoux au Plessis
  • Jean Perrin à Nanterre
  • Dunant à Rueil


Ainsi que toutes les écoles qui alimentent ces collèges…


Les 12 lycées suivants :

  • LP Prony Asnières ZEP
  • LP Vinci Bagneux ZEP
  • LP Valmy Colombes ZEP
  • LGT Maupassant Colombes : « sensible », « prévention violence » et ZEP
  • LPO Garamont Colombes ZEP
  • LPO Galilée Gennevilliers « prévention violence » et ZEP
  • LP Chappe Nanterre ZEP
  • LP Langevin Nanterre ZEP
  • LPO Louise Michel ZEP
  • LGT Joliot Nanterre ZEP
  • LPO Petiet VLG « prévention violence »
  • LGT Michel Ange VLG « sensible » et « prévention violence »


resteront en éducation prioritaire :

Deux établissements en REP+ :

  • Guy Moquet Gennevilliers
  • Galois Nanterre

Dix-huit établissements en REP :

  • Malraux Asnières
  • Les 3 collèges de Bagneux : Barbusse, Joliot-Curie et Romain Rolland
  • 2 collèges à Châtenay : Vinci et Masaryk
  • Les petits ponts à Clamart
  • Jean Jaurès à Clichy
  • 3 collèges à Colombes : Duras, Clément, Moulin-Joly
  • Vaillant à Gennevilliers
  • 4 collèges à Nanterre : Eluard, Doucet, Victor Hugo et République
  • les 2 collèges de Villeneuve : Manet et Pompidou

Documents joints

Appel de la FSU 92 pour le rassemblement du (...)