Quantcast

Résultats CAPA d’avancement d’échelon certifiés 10 décembre disponibles

mardi 11 décembre 2012
par  Snes S3 MRP

La CAPA d’avancement d’échelon pour l’année 2012-2013 s’est tenue au rectorat de Versailles lundi 10 décembre 2012.

Résultats disponibles à la permanence au 08 11 11 03 84/85. Les syndiqués ont reçu un mail dès l’issue des commissions et les ultimes vérifications effectuées.

Les élus du SNES ont effectué un important travail de vérification et obtenu la correction de nombreuses erreurs (note pédagogique erronée, calcul faux des droits à ASA…). Ce travail a été facilité lorsqu’ils étaient en possession de la fiche de suivi syndicale.

Ils ont condamné la dérive discrétionnaire de l’exercice de l’acte de notation pédagogique auquel se livrent les corps d’inspection de l’académie de Versailles depuis deux ans sous couvert de lutter contre les retards d’inspection et leurs effets sur la carrière des personnels. En effet, ceux-ci procèdent en dehors du cadre des inspections et des règles communes à des majorations de notes pour des personnels sur la base des fonctions qu’ils peuvent remplir à la demande des corps d’inspection à côté de l’exercice de l’activité d’enseignement. Les critères retenus (modérateur de brevet, formation aux nouveaux programmes, tuteur de stagiaire…) sont profondément inéquitables et opaques. Pour le SNES, ces charges et ces activités doivent être reconnues sous la forme d’indemnités ou de décharge mais ne peuvent fonder en elles-mêmes un acte de notation qui reviendrait à accélérer la carrière de quelques-uns, déjà connus de l’Inspection, au détriment de l’ensemble des collègues.

Le SNES a réaffirmé son exigence d’une notation pédagogique reconnaissant à l’enseignant son rôle de concepteur, centrée sur le cœur du métier et conduite par des corps d’inspection dont les missions sont orientées vers l’aide et le conseil. Cela implique de rendre les critères et l’acte de notation plus transparents, d’apurer les retards d’inspections, de doter toutes les disciplines d’un corps d’inspection (technologie, documentation). Les dispositifs de correction des inégalités engendrées par la notation pédagogique doivent reposer sur des critères lisibles, équitables et valables pour tous les collègues.

La revalorisation de nos salaires et de nos carrières est une priorité pour le SNES-FSU. Le déclassement salarial de nos professions rappelé de façon éclatante par le rapport de l’OCDE (salaire inférieur de 25% en moyenne à celui des enseignants des pays membres de l’OCDE, 15% de perte de pouvoir d’achat entre 2000 et 2010 alors que, partout ailleurs en Europe, celui des enseignants progressait) menace l’attractivité de nos métiers en pleine crise du recrutement et rend les conditions de vie insupportables (coût du logement, des transports…). Le gouvernement qui va donner 20 milliards sous forme de crédit d’impôt aux entreprises dont la moitié provient d’une nouvelle réduction de la dépense publique doit traduire en acte son engagement en faveur de l’investissement éducatif. Cela passe en particulier par la revalorisation urgente et nécessaire de nos métiers et de nos salaires.

Augmenter nos salaires : une exigence sociale, forte et légitime
Signez et faites signer la pétition en ligne

http://www.fsu.fr/Augmenter-nos-sal...