Quantcast

Non à la remise en cause du service public d’éducation au collège de Viarmes

dimanche 30 mai 2010
par  Snes S2 Val d’Oise

Depuis quatre mois, les enseignants et les parents d’élèves n’acceptent toujours pas les choix effectués par les services de l’Inspection Académique de réduire de 28,5 h au départ, puis de 25,5 h ensuite, la Dotation Globale Horaire pour la rentrée de septembre 2010 alors que les effectifs d’élèves seront les mêmes que cette année.
Ils se sont donc retrouvés samedi 29 mai devant la mairie de Viarmes pour manifester.

Depuis le mois de février, la section Snes du collège Blaise Pascal et les associations de parents d’élèves, FCPE et Les Parents et L’Ecole sont mobilisées contre les reprises de moyens.
Elles réclament la transformation d’une partie des HSA en heures postes.
Après avoir mené le combat dans l’établissement en rejetant par deux fois la répartition de la DGH et fait adopter un contre projet, après avoir rencontré l’Inspecteur d’Académie, les parents et les enseignants ont décidé de se retrouver dans la rue samedi 29 mai 2010 devant la mairie de Viarmes.
Ce rassemblement fut un succès : une soixantaine de manifestants qui ont décidé de partir en cortège dans la rue principale de la ville. Cela ne s’était jamais vu à Viarmes.
L’accueil de la population fut très convenable. En 1 h 30, ce sont 228 personnes de plus qui ont signé la pétition réclamant le maintien de tous les postes et donc d’une qualité d’enseignement et d’encadrement. Ces signatures s’ajoutent aux 547 que le Snes et les associations de parents d’élèves avaient recueilli au deuxième trimestre lors de la remise des bulletins.
Cette manifestation s’inscrit dans une démarche de rencontre des élus politiques.
Après le Maire de la ville, la délégation a rencontré le Conseiller Général. Ce dernier s’est engagé à écrire à l’Inspecteur d’Académie pour faire part de son inquiétude quant à la dégradation des conditions d’études des élèves viarmois.
Mercredi prochain, ce sera le tour du député de s’engager sur nos revendications. Nous en profiterons pour lui proposer d’exiger un collectif budgétaire afin de rétablir les postes supprimés.

Le bureau de la section Snes du collège Blaise Pascal de Viarmes