Quantcast

Mouvement intra : atteinte au droit à la mobilité et blocage confirmés

Liste des postes bloqués stagiaires et des capacités d’accueil stagiaires par disicpline en ligne
vendredi 28 mai 2010
par  Snes S3 MRP

  Se mobiliser contre la violente remise en cause des conditions d’exercice et d’affectation des stagiaires et des titulaires

Le Rectorat maintient sa volonté de soustraire des postes au mouvement intra pour pré affecter les lauréats concours 2010 : plus de 60% des supports bloqués sont des postes soit un total d’environ 400 postes brutalement préemptés du mouvement intra (affectations des titulaires à partir du 14 juin). Certaines disciplines sont lourdement taxées (plus de 60% en Lettres modernes, maths, Histoire géographie, éducation, documentation …) mais les disciplines à faibles effectifs sont en proportion également étranglées (Eco gestion…)

Yvelines Essonne Hauts de Seine Val d’Oise
classement par discipline classement par discipline classement par discipline classement par discipline
classement par établissement classement par établissement classement par établissement classement par établissement

Le SNES, le SNEP et le SNUEP ne cessent de dénoncer cette décision totalement aberrante commandée par une double logique budgétaire et idéologique : il s’agit d’imposer aux lauréats concours un service à plein temps pour optimiser la ressource qu’ils représentent à cause de la pénurie organisée en personnels titulaires et à travers cette décision imposer une autre conception de nos métiers et de la formation qui désormais se surajoute au temps de travail.

  Une décision brutale commandée par des raisons budgétaires et idéologiques

Sans recourir à la ponction de postes, le Rectorat a les moyens de procéder autrement en nommant les stagiaires sur des blocs de moyens provisoires (BMP) incluant une réelle décharge de service En effet,

  • c’est à compter du mois d’août, à l’issue du mouvement national d’affectation des lauréats concours, que chaque rectorat a connaissance du nombre réel de stagiaires affectés dans l’académie et de la liste nominative. Bloquer des postes dès maintenant est une opération hasardeuse puisque nombre de postes risquent de rester vacants.
  • en juillet et en août, des centaines de supports provisoires (BMP) se découvrent construits à partir des besoins nouveaux et évolutifs des établissements (réajustements d’effectifs, transformation d’HS en heures postes…) et aux situations des personnels (rompus de temps partiels, disponibilités détachements…). Le Rectorat a certes anticipé puisque cette année, en accordant dès maintenant de nombreuses demandes de disponibilités et détachements (contrairement aux années précédentes où les réponses étaient tardives et malthusiennes) et en récupérant les supports des collèges en congé formation ; Mais les gisements en moyens provisoires sont loin d’avoir été exploitées.

Le Rectorat reconnaît d’ailleurs plus ou moins explicitement cette possibilité puisqu’il continue de chercher des supports (20% restent encore à trouver) : des postes réservés sont dégelés et transformés en BMP, récupération de BMP dont les quotités vont de 13 à15h pour les agréges et de 16 à 18h pour les certifiés.

  Une bataille pour assurer la transparence, le respect du droit à mutation et des conditions d’exercice de tous

C’est pourquoi, les commissaires paritaires du SNES et les élus du SNES en CTP travaillent actuellement à une vérification minitieuse des supports, postes et BMP, à partir des documents communiqués par le Rectorat sur l’état de préparation de rentrée dans les établissements afin d‘obtenir que le maximum de postes soient réinjectés au mouvement intra sur lequel pèse une double contingence

En effet, aux 400 postes réservés stagiaires soustraits du mouvement s’ajoute le solde de nouveau négatif de créations et de suppressions de postes en lycée et collège pour la rentrée 2010 (- 128 postes)
Dans une académie déjà lourdement taxée en matière de suppressions de postes, conséquence de la politique de destruction des emplois publics (-1400 postes de 2007 à 2009), la disparition cumulée de plus de 500 postes aura des effets ravageurs sur la fluidité du mouvement et portera atteinte aux droits statutaires des personnels à réaffectation et à mobilité. : réaffectations statutaire et prioritaire des personnels en mesure de carte scolaire entravée , mutations de collègues en RC rendus impossibles, droit au poste et à la mobilité choisie de l’ensemble des personnels titulaires remis en cause…

  Rien n’est encore joué - agir pour empêcher l’irréparable

Il est encore temps et il est possible de faire reculer une Administration et un Gouvernement sur des choix dont les orientations sont dévastatrices pour nos métiers, la réussite des jeunes et l’intérêt du service public. Ensemble il faut nous mobiliser pour exiger : ;

  • le rétablissement des emplois de stagiaires supprimés au budget 2010
    le retrait de l’actuelle réforme de la formation des maîtres
  • l’affectation des futurs lauréats concours sur des quotités n’excédant pas un tiers du service pour permettre une véritable formation alternant théorie et pratique
  • la mise au mouvement de ‘ensemble des postes vacants afin qu’ils soient pourvus par des personnels titulaires pleinement formés

Dans chaque établissement le SNES appelle à signer et à faire signer la pétition en ligne ou sur format papier et à la renvoyer par courrier au Recteur ( Monsieur le Recteur de l’académie de Versailles Rectorat de Versailles 3 bd de Lesseps 78000 VERSAILLES) et à nous en adresser un double ( SNES Versailles 3 rue Guy de Gouyon du Verger 94112 ARCUEIL CACHAN cedex Fax 01 41 24 80 62)


Documents joints

PDF - 34 ko