Quantcast

Collège Henri Wallon de Bezons : une préparation de rentrée en forme de coup de massue

mercredi 17 février 2010
par  Snes S2 Val d’Oise

Lors d’un conseil pédagogique, notre chef d’établissement nous a annoncé la DGH qui est tombée comme un coup de massue sur nos têtes... (en conseil pédagogique, oui oui, et non en commission permanente ou en CA...)

Au collège 5 classes et 4 postes sont supprimés. En SEGPA la situation est aussi ahurissante, avec des compléments de service prévus pour plusieurs collègues (un enseignant d’atelier perd un tiers de son poste).

Oui nous sommes en ZEP... anciennement classés PEP 4, zone violence, zone sensible... Mais à quoi nous sert ce classement aujourd’hui quand on nous annonce 26, 27 ou 28 élèves par classe, sans possibilités de faire des demi-groupe, quand tous nos projets doivent être en heures supplémentaires ! En salle des professeurs le ras-le-bol, l’épuisement se font ressentir de plus en plus chaque jour.

Du fait des suppressions de postes, les nombreux projets de l’établissement sont remis en question : liaison CM2 – 6ème en français, passerelle SEGPA – collège, 5ème numérique... les demi groupes sont menacés.

Il y aura moins d’adultes pour encadrer les élèves. Une charge de travail qui augmente, moins de temps pour chaque élève, moins de temps pour préparer, moins de temps pour corriger. Car si le nombre d’heures postes diminue le nombre d’HSA est toujours aussi important (8,23% de la dotation).

L’inspection d’académie aurait promis des heures en plus mais on ne sait toujours pas quelle serait la part des heures postes et celle des heures supplémentaires.

En SEGPA il n’y aurait plus que 3 classes : une classe de 6ème à 16 élèves, une classe à double niveau 5ème-4ème à 19 élèves !!! et une classe de 3ème à 18 élèves (les effectifs légaux sont fixés à 16 élèves par classe). Impossible de travailler correctement avec deseffectifs aussi lourds. A terme quel sera l’avenir de notre SEGPA ?

La situation à la vie scolaire ne cesse de se dégrader par manque de personnel : à l’heure actuelle un poste d’assistant d’éducation n’est toujours pas pourvu, et il manque 1 CAE (non recruté car les contrats précaires qui n’attirent personne... )

Emmanuelle Sontag