Groupe de travail mesures de carte scolaire - Jeudi 20 mars

samedi 22 mars 2008

L’ensemble des représentants des personnels ( FSU, SE-UNSA, FO, SGEN CFDT ) a quitté la séance pour dénoncer une parodie de concertation. Alors que le volume des suppressions de postes est sans précédent, en particulier dans le 78 (moins 286), l’Inspecteur d’Académie a assuré qu’il ne reviendrait pas sur les suppressions annoncées au motif que le ratio heures postes / HSA était intangible. Le Groupe de travail se limitait donc à un simple échange d’informations ...

Ce groupe de travail, préparatoire au Comité Technique Paritaire Départemental du jeudi 27 mars, avait comme ordre du jour les suppressions de postes dans les collèges et lycées.

L’ensemble des représentants des personnels ( FSU, SE-UNSA, FO, SGEN CFDT ) a quitté la séance pour dénoncer une parodie de concertation. Alors que le volume des suppressions de postes est sans précédent, en particulier dans le 78 ( moins 286 ), l’Inspecteur d’Académie a assuré qu’il ne reviendrait pas sur les suppressions annoncées au motif que le ratio heures postes / HSA était intangible. Le Groupe de travail se limitait donc à un simple échange d’informations ...

Par ailleurs :

  • les documents de travail nous ont été remis très tardivement( mardi ) et de manière incomplète
  • certains CA ne se sont toujours pas tenus
  • des modifications dans la répartition de la DGH ont été imposées ces derniers jours par l’IA aux CE, augmentant encore le nombre de suppressions et au mépris du rôle des CA.
  • L’IA s’est livré à une véritable apologie des HSA au nom de la « liberté » de gagner plus !

Enfin, concernant les mouvements lycéens, l’IA a déclaré que le rôle des enseignants étaient de faire revenir les élèves dans les classes !

Nous l’avons alerté sur l’ampleur du mécontentement et souligné les conséquences qu’aurait une absence totale de réponses aux demandes pédagogiques des personnels.

Nous vous demandons de continuer à nous tenir informés (TRMD, suppressions de postes, actions locales... Un questionnaire vous a été adressé dernièrement) et de développer toute initiative de refus collectif des heures supplémentaires en lien avec les suppressions de postes et la chute vertigineuse de notre pouvoir d’achat.

Nous vous appelons à poursuivre les actions locales, dans l’unité avec les parents, à répondre aux sollicitations des jeunes, et à donner une ampleur maximum au rassemblement départemental du vendredi 28 mars devant la Préfecture à Versailles.

Les représentants Snes Snep FSU au CTPD Maria Bolzinger, Perrine Detoeuf, Frédéric Lesne, Bruno Maréchal, Bruno Mer


Derniers articles publiés