Quantcast

[TZR] Phase d’ajustement 2019 : ordre de passage des disciplines et compte-rendu des GT

mercredi 3 juillet 2019
par  Snes S3 FB

Les travaux se déroulent cette année dans des conditions inacceptables, avec, pour les TZR, de possibles conséquences sur la qualité les affectations des TZR (voir ci-dessous). Nous avons fait le choix de continuer à siéger et dénoncer l’absurdité des principes posés par le Rectorat. Mais dans ces conditions, il ne nous est absolument plus possible de garantir qualité et pérennité des affections, malgré l’important travail de vérification fourni par les élus du SNES-FSU et malgré les améliorations du projet d’affectation obtenues, dans le respect strict du barème et des préférences formulées, donc des règles d’affectation communes à tous. L’Administration, par ses choix délétères, est seule responsable de cette situation.

Mise à jour le lundi 8 juillet 2018 à 16h05.

Les groupes de travail ont commencé mercredi 3 juillet matin, en présence du Secrétaire général de l’académie et de la Secrétaire générale adjointe-DRH. Vous trouverez ici la déclaration préalable du SNES-FSU.

 Compte-rendu des travaux : choix absurdes de l’Administration et mépris pour les TZR

Nous avons dénoncé en déclaration préalable la dégradation inévitable des conditions d’affectation des TZR, qui résulte des conditions inacceptables dans lesquelles se tient la phase d’ajustement : délais de préparation intenables, calendrier en total décalage avec la réalité des établissements. Depuis trois ans, la phase d’ajustement se tient en effet bien trop tôt au mois de juillet, à une date où il n’est pas possible que les besoins soient stabilisés. Le calendrier ne prend pas en compte la réalité des établissements, dans lesquels se tiennent encore ou se sont tenus tout récemment des conseils d’enseignement, des conseils d’Administration.

Quelles conséquences pour les TZR ? Le risque de voir l’affectation obtenue début juillet remise en question au cours de l’été, celui de ne pas obtenir d’affectation dans un établissement où pourtant des besoins existent. Le choix du Rectorat conduit en effet à effectuer le travail d’affectation des TZR, puis de vérification du projet de l’Administration, sur des bases nécessairement instables, voire fausses.

Alors qu’il serait encore possible d’affiner la liste des BMP disponibles pour y affecter des TZR, en prenant en compte l’ensemble des informations dont nous disposons, l’Administration refuse de manière absolument systématique d’en tenir compte, malgré le désaccord et les protestations unanimes des organisations syndicales. Il a été décidé que l’on se contenterait de la liste des supports arrêtée fin juin, au moment où les gestionnaires ont procédé aux premières affectations. Beaucoup de BMP ont pourtant évolué entre temps, ce que les élus du SNES-FSU, grâce à leur connaissance fine du terrain, sont en mesure de savoir. Sans répondre à nos observations qui portaient sur la fiabilité des BMP, le Secrétaire général s’est félicité de ce que l’Administration rectorale a coutume d’appeler la « volumétrie » des BMP, c’est-à-dire de leur nombre. Celui-ci n’est pourtant que le signe de l’état plus que préoccupant de l’académie dans laquelle un nombre croissant de postes restent vacants à l’issue du mouvement et sont donc ensuite transformés en BMP.

La position de principe de l’Administration, d’affecter les TZR en fonction d’une « photographie » de l’état des BMP bien antérieure aux groupes de travail, et devenue très floue entre temps, trahit un réel mépris des collègues TZR, ainsi que des élus et des personnels du Rectorat, qui travaillent des jours durant sur des affectations qui, pour certaines, devront être revues ensuite !

Nous nous sommes heurtés dès l’examen de la première discipline de la journée, les mathématiques, à un premier problème, qui illustre bien l’absurdité de certains principes posés par l’Administration. Alors qu’il existait 30 heures de besoins, dans un établissement demandé par un TZR, on nous expliquait qu’il était impossible d’affecter ce TZR, au motif que les besoins étaient répartis en deux BMP de 15 heures, et qu’il ne saurait être question d’affecter un certifié sur seulement 15 heures, ni de défaire le travail du chef d’établissement en créant un BMP de 18 heures et un autre de 12 ! Cette position de principe, qui allait à l’encontre du bon sens, nous a conduits à demander plusieurs suspensions de séance et à solliciter, avec l’ensemble des organisations syndicales représentées, un arbitrage en présence d’un Secrétaire général. Il a finalement été possible d’obtenir, à force de ténacité, l’affectation du TZR sur 18 heures, mais, du fait du blocage de l’Administration, qui s’est prolongé durant plusieurs heures, les travaux n’ont pas pu avancer comme prévu initialement.

Nous avons pu, à plusieurs reprises aujourd’hui, démontrer que le travail se faisait sur des bases fausses : postes vacants après le mouvement mais n’apparaissant pas dans la liste des BMP, sans qu’il soit possible d’avoir l’ombre d’une explication ; besoins avérés dans un établissement et reconduits d’année en année, mais n’apparaissant pas dans la liste des BMP et impossibilité d’y affecter un TZR, etc.

Chaque manque décelé dans la liste des BMP a entraîné des échanges souvent vifs entre les élus du SNES-FSU et l’Administration rectorale, enfermée dans des positions de principe, qui vont à l’encontre de l’intérêt des personnels et du Service public d’éducation. Nous ne renonçons pas à faire évoluer la situation et ne manquerons pas d’intervenir sur chaque situation individuelle, face à un Rectorat qui « ne gère pas à l’unité », comme s’est plu à nous le rappeler le Secrétaire général, et fait donc fi de la réalité de nos métiers.

Les affectations en mathématiques, en sciences physiques et en espagnol ont pu être examinées, mais les dernières vérifications sont encore en cours et les résultats ne sont pas encore disponibles.

 Ordre de passage prévisionnel des disciplines

Les groupes de travail à l’occasion desquels sont examinées les affectations à l’année des TZR, en fonction du barème, des préférences et des supports disponibles (retrouvez ici toutes les informations sur la phase d’ajustement) se tiennent du 3 au 5 juillet 2019. Cet article sera mis à jour en fonction de l’avancée des travaux.

 Avancée des travaux et disponibilité des résultats par discipline

À consulter absolument avant de nous appeler ou chercher votre résultat sur notre site.

Vous trouverez ci-dessous le calendrier prévisionnel des groupes de travail d’affectation des TZR :


DISCIPLINESdate passagerésultats disponibles
ALLEMAND 04/07/2019 OUI
ANGLAIS 04/07/2019 OUI
ARTS APPLIQUES 03/07/2019 OUI
ARTS PLASTIQUES 04/07/2019 OUI
BIOCHIMIE 04/07/2019 OUI
BIOTECHNOLOGIE 03/07/2019 OUI
CPE 05/07/2019 OUI
DOCUMENTATION 04/07/2019 OUI
ÉCONOMIE GESTION 03/07/2019 OUI
ÉDUCATION MUSICALE 04/07/2019 OUI
ESPAGNOL 03/07/2019 OUI
HISTOIRE GÉOGRAPHIE 05/07/2019 OUI
LAFD 04/07/2019 OUI
LETTRES CLASSIQUES 04/07/2019 OUI
LETTRES MODERNES 04/07/2019 OUI
MATHÉMATIQUES 03/07/2019 OUI
PHILOSOPHIE 03/07/2019 OUI
PHYSIQUE-CHIMIE 03/07/2019 OUI
SES 03/07/2019 OUI
SII 03/07/2019 OUI
SVT 05/07/2019 OUI
STMS 03/07/2019 OUI
TECHNOLOGIE 03/07/2019 OUI

Documents joints

déclaration SNES-FSU