Quantcast

Tout sur les nouvelles carrières

Carrières revalorisées : vous en doutez ? le SNES-FSU remet les pendules à l’heure !
vendredi 26 octobre 2018
par  Secteur emploi

Parce qu’il a le souci des intérêts de la profession, le SNES-FSU s’est positionné en faveur de la refonte des carrières, dans le cadre du protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunérations), porteur d’un début de revalorisation après des années de dégradation de nos pouvoirs d’achat. Dans la continuité de son combat pour la revalorisation des salaires et pour un système plus égalitaire, le SNES-FSU, extrêmement vigilant quant à la mise en œuvre de l’ensemble des mesures, informe régulièrement l’ensemble de la Profession sur les nouveau système, défend les acquis statutaires et les avancées obtenues concernant les carrières et les grilles de rémunération des personnels, tout en continuant à agir contre les insuffisances notoires qu’il a dénoncées à maintes reprises.

Bien loin des élucubrations d’autres organisations syndicales, le SNES-FSU, depuis la mise en place des nouvelles carrières, a su reconnaître les avancées obtenues et permettre à la Profession d’engranger les gains. Porteur d’une appréciation nuancée sur les nouvelles carrières, il continue à agir pour la poursuite du mouvement trop vite arrêté de revalorisation.

Le SNES-FSU vous propose ce mémo sur les nouvelles carrières pour comprendre les acquis indéniables qui en résultent et les améliorations qu’il reste à conquérir. Nouveaux rythmes d’avancement, rendez-vous de carrière, hors-classe, classe exceptionnelle : toutes les informations et liens utiles sont dans cet article ! Pour en savoir plus et débattre, il est encore temps de vous inscrire au stage « Nouvelles carrières » du 21 novembre (mercredi après-midi). Attention, il n’est plus possible d’obtenir d’autorisation d’absence pour ce stage.

Mises en place au 1er septembre 2017 (protocole PPCR), les nouvelles carrières prévoient pour tous un parcours sur deux grades (classe normale, hors-classe), ainsi qu’un débouché de carrière sur la classe exceptionnelle.
La mise en œuvre de PPCR marque d’abord la fin d’un système discriminant et aléatoire où seuls 2 % d’une cohorte bénéficiaient d’une carrière d’une durée minimale de 20 ans contre 30 ans pour la quasi-totalité des autres. La majorité de la profession bénéficie de la fusion des 3 rythmes, qui permet de parcourir la classe normale en 26 ans maximum. La carrière ne se déroulera plus selon un rythme aléatoire !

La mise en place de PPCR a indéniablement permis, malgré ses insuffisances, une translation vers le haut des rémunérations sur l’ensemble de la carrière.

 CLASSE NORMALE

La classe normale est reconstruite sur un rythme commun d’avancement s’étalant sur 26 ans maximum pour la classe normale, faisant disparaître l’ancien système des trois rythmes d’avancement (grand choix, choix, ancienneté).
Les collègues changent d’échelon (donc d’indice de rémunération) après une durée donnée dans chaque échelon.
À l’occasion des passages aux 7e et 9e échelons, 30% de collègues bénéficient d’une accélération de carrière déterminée par l’évaluation suite au rendez-vous de carrière.

 RENDEZ-VOUS DE CARRIÈRE

Les rendez-vous de carrière peuvent permettre un avancement accéléré au 7e et au 9e échelon et une promotion plus ou moins précoce à la hors-classe. Ils interviennent donc :

  • Pour la promotion au 7e échelon : durant l’année où l’on atteint 1 an au 6e échelon. Ex. : avec un accès au 6e échelon au 01/09/17, le rendez-vous de carrière doit avoir lieu en 2018-2019.
  • Pour la promotion au 9e échelon : durant l’année où l’on atteint 18 mois dans le 8e échelon ; Ex. : avec un accès au 8e échelon au 01/12/17, le rendez-vous de carrière doit avoir lieu en 2018-2019.
  • Pour le passage à la hors-classe : durant l’année où l’on atteint 1 an dans le 9e échelon. Ex. : avec un accès au 9e échelon au 31/08/17, le rendez-vous de carrière a dû avoir lieu en 2017-2018.

S’il est vrai que les modalités mêmes de l’évaluation demeurent contestables à bien des égards et ne constituent pas en tant que telles une amélioration (voir notamment notre dernier article), les effets de l’évaluation sur l’ensemble de la carrière sont en revanche bien moindres qu’auparavant ! L’avancement au 7e ou au 9e échelon est retardé d’un an si l’évaluation ne permet pas un avancement accéléré ; l’effet sur la promotion à la hors-classe peut être plus important, mais aucun avis n’empêche plus l’accès à la hors-classe.

Les premiers retours confirment l’incapacité de l’appréciation finale portée par le recteur ou le ministre à rendre compte de la valeur professionnelle des intéressés. Cette appréciation est légitimement ressentie par beaucoup comme une injustice. La possibilité de formuler un recours sur l’évaluation existe désormais, il ne faut pas hésiter à s’en saisir. Les modalités précises sont décrites dans cet article. Les collègues concernés sont invités à nous écrire à l’adresse carrieres@versailles.snes.edu
Face aux insuffisances du nouveau système d’évaluation, dénoncée par beaucoup de collègues suite à leur rendez-vous de carrière, le SNES-FSU poursuit son combat contre l’opacité et l’arbitraire et continue à revendiquer la totale déconnexion de l’évaluation et de l’avancement.

Retrouvez ici notre dossier complet sur les rendez-vous de carrière.

  HORS CLASSE

Le SNES-FSU a su imposer le principe d’un barème national, dans lequel l’ancienneté dans la plage d’appel à la hors-classe pèse davantage que l’avis Recteur. Ce barème permet plus de transparence et d’équité dans l’examen de l’accès au grade hors classe. De fait, la hors classe est désormais ouverte à tous ; c’est la date d’accès qui sera différente pour chacun, en fonction de l’avis Recteur, pérenne.
Le SNES-FSU continue de revendiquer que soit inscrite dans le statut une promotion automatique au plus tard dans la 3e année du 11e échelon.

Retrouvez ici notre dossier complet sur les nouvelles modalités d’accès à la hors-classe.

 CLASSE EXCEPTIONNELLE

Ce nouveau débouché de carrière ouvre une véritable perspective d’évolution salariale. Tout comme pour l’accès à la hors classe, le SNES-FSU s’est battu pour la mise en place d’un barème national afin que puissent en bénéficier prioritairement les personnels les plus anciens dans la carrière avant le départ en retraite, l’objectif étant, dans l’attente de volumes de promotions suffisants, de permettre une rotation, dans l’intérêt du plus grand nombre.
Le SNES-FSU revendique des volumes de promotions plus importants et l’abolition de la clé de répartition entre les deux viviers (les textes prévoient en effet actuellement 80% de promotions pour le vivier 1, constitué de collègues justifiant de 8 années de fonctions ou conditions d’enseignement particulières ; 20% seulement de promotions sont prononcées au titre du vivier 2, pour lequel la seule condition est d’avoir atteint le tout dernier échelon de la hors-classe) . Le SNES-FSU mènera une lutte aussi déterminée que celle qui a conduit à gagner le principe de l’accès à la hors classe pour tous.
En 2017-2018, au titre des deux campagnes d’accès à la classe exceptionnelle pour l’académie de Versailles, ce sont plus d’un millier de collègues qui ont été promus. Ces promotions leur permettront de bénéficier de rémunérations allant jusqu’à la hors-élencoded ; charset=UTF-8
X-Reque et assimilés / à la hors-échelle B pour les agrégés et d’un indice bien supérieur pour le calcul de leur retraite.

Retrouvez ici notre dossier complet sur la classe exceptionnelle.

 BILAN DE LA MISE EN PLACE DES NOUVELLES CARRIÈRES

La mise en œuvre, tant technique que politique des nouvelles carrières, s’est avérée difficile dans l’académie de Versailles : les dysfonctionnements informatiques, nombreux pour chaque opération de gestion, ont rythmé l’année 2017-2018 ; force a été de constater que les différents évaluateurs (chef d’établissement, corps d’inspection) ont été bien en peine de remplir l’intégralité des dossiers dont ils avaient la charge lors des opérations de changement de grade pourtant lourdes d’enjeux financiers pour les collègues. Les commissaires paritaires SNES-FSU ont mis toute leur énergie à obtenir que les consignes ministérielles soient appliquées dans le respect de l’équité de traitement et pour que le plus grand nombre en bénéficie.
Les gains résultant de la mise en place des nouvelles carrières, même s’ils ne compensent qu’insuffisamment les pertes de pouvoir d’achat subies par ailleurs, sont avérés :

  • Grâce au reclassement au 01/09/2017, qui a permis dans de nombreuses situations une accélération de la carrière, à l’accès plus massif à la hors-classe (de 25% de chaque corps à la hors-classe, on est passé, suite à la campagne 2018 à 29% de collègues à la hors-classe), à la promotion, pour l’académie de Versailles, de plus d’un millier de collègues à la classe exceptionnelle pour les campagnes 2017-2018, la mise en place des nouvelles carrières a déjà montré qu’elle était porteuse de revalorisation.

L’action du SNES-FSU en CAP a été déterminante pour faire en sorte que les nouvelles carrières bénéficient dès à présent au plus grand nombre. Voici quelques exemples de cette action :

  • Hors-classe : en 2018, les élus SNES-FSU ont obtenu, pour les certifiés la transformation de 51 avis « à consolider » en avis « satisfaisant » ; pour tous les corps, ils ont obtenu la levée d’oppositions recteur injustes ; ils ont également contraint l’Administration à revoir la répartition des avis afin qu’aucune cohorte (en fonction de l’échelon et de l’ancienneté dans l’échelon) ne soit pénalisée pour le passage à la hors-classe ;
  • Classe exceptionnelle : Les élus du SNES-FSU ont dénoncé les trop nombreuses absences d’avis qui pénalisaient les collègues, notamment pour l’accès à la classe exceptionnelle et l’Administration a dû s’engager à faire les modifications nécessaires.
  • Rendez-vous de carrière : dès à présent, le SNES intervient auprès de l’Administration, avec les autres syndicats enseignants 2d degré de la FSU (SNEP et SNUEP), pour obtenir des critères transparents et justes et faire évoluer le système d’évaluation.

Pour en savoir plus sur l’action du SNES-FSU, à chacune de ces opérations, consultez les articles de la rubrique « Carrière-Promotion », vous y retrouverez nos analyses, nos déclarations préalables et comptes-rendus des CAPA de promotion.

 CALENDRIER PREVISIONNEL 2018-2019

CAPA de recours sur l’appréciation finale suite au rendez-vous de carrière
CPE : 23 janvier
Psy-EN : 28 janvier
Certifiés : 31 janvier
Agrégés : date CAPN à venir

CAPA d’avancement accéléré :
CPE : 14 février
Psy-EN : 19 février
Certifiés : 21 février
Agrégés : date CAPN à venir

CAPA Hors-classe :
Certifiés : 29 mai
CPE : 28 mai
Psy-EN : 7 juin
Agrégés CAPA de classement rectoral : 7 mai ;
CAPN de nomination : date à venir

CAPA Classe exceptionnelle : dates à venir