Yvelines : temps chaud sur les Vie Scolaire !

Compte rendu du CTSD Moyens en Assistance Educative du Jeudi 22 Juin 2017
jeudi 29 juin 2017
par Snes S2 Yvelines

Nous le savons, le climat scolaire est intimement lié à l’encadrement et aux moyens de vie scolaire. Comme chaque fin d’année, le Conseil Technique Départemental Spécial dédié à l’Assistance éducative revêt donc une importance capitale pour les établissements des Yvelines. D’autres sujets brûlants ont été abordés par les élus FSU lors de cette séance du 22 juin...

Les Vie Scolaire, mises sous tension cette année par la surcharge de travail induite par le contexte d’état d’urgence, ne verront guère leur situation s’améliorer, à la rentrée 2017. Les collèges en lycées des Yvelines, pour accueillir 2422 élèves de plus qu’en 2016, ne recevront que 4,5 ETP d’AED, AP et AEI supplémentaires, soit un ETP en plus pour 538 élèves en plus, une goutte d’eau dans l’océan !

Le taux d’encadrement continue de se dégrader : il y aura à la rentrée 2017, un ETP pour 111 élèves contre 1 ETP pour 109 élèves un an auparavant. Une situation que les élus du SNES ont dénoncée dans leur déclaration préalable (voir PJ en fin d’article).

Vous trouverez dans le tableau ci-joint le budget global pour le département des Yvelines, ainsi qu’un vœu commun FSU – FO exigeant la création des postes d’AED nécessaires au bon fonctionnement des établissements du département des Yvelines.

  • VOTE POUR : 4 (FO et FSU)
  • ABSTENTION : 2 (SGEN, UNSA)

 1. Postes de CPE

En dépit des besoins criants, seul un emploi de CPE est créé, et sera implanté au Lycée Violet le Duc de Villiers Saint Frédéric qui a un internat.

Quelques établissements bénéficieront, à titre provisoire, de demi-postes supplémentaires : grâce à des rompus de temps partiels : les collèges Flora Tristan de Carrières sous Poissy , le Rondeau de Rambouillet , et le Lycée Charles de Gaulle de Poissy .

Des stagiaires sont également prévus aux collèges Saint Exupéry d’ Andrésy , Pagnol de Bonnières , Sully de Rosny , Cartier d’ Issou , Paulhan de Sartrouville , les Nénuphars de Bréval et dans les lycées Corneille de la Celle Saint Cloud et Bascan de Rambouillet .

Les élus du SNES-FSU ont dénoncé cette pénurie de moyens qui ne permet pas aux CPE d’assumer correctement leur missions. Cette situation ne risque guère de s’améliorer car selon la Direction Académique, les Yvelines sont surdotées au regard du barême utilisé au niveau du Rectorat pour répartir les moyens entre les quatre départements de l’académie !

 2. Postes d’AED en collège

En collège, les besoins des Vie Scolaires ont fortement augmenté cette année en raison de la mise en place de la réforme du collège (pause méridienne, emploi du temps à trous etc …). Pour autant, les moyens baissent (moins 0,5 ETP) alors que les effectifs augmentent (+1682 élèves).

Les collèges Descartes de Fontenay le Fleury et Colette de Sartrouville , dont les travaux sont terminés, perdent 0,5 AED, tandis que le collège Paul Eluard de Guyancourt dont les effectifs augmentent et dont les locaux sont difficiles à surveiller, recevra 0,5 AED supplémentaire.

Vous pouvez retrouver dans le tableau ci-joint le détail de toutes les dotations collège par collège.

 3. Postes d’AED en lycée

Dans les lycées particulièrement, la situation s’aggrave car nous passons de 1ETP pour 135 élèves, à 1ETP pour 145 élèves en quelques années. Plusieurs lycées perdent des postes d’AED sans raison apparente, sinon le redéploiement rendu nécessaire par l’absence de moyens suffisants pour compenser la forte poussée démographique.

Les dotations d’un demi-poste supplémentaires pour travaux sont maintenues au Lycée de Vinci et au Lycée International de Saint Germain en Laye et au Lycée Franco-allemand de Buc . Le Lycée Emilie de Breteuil de Montigny-le-Bretonneux situé sur deux sites séparés reçoit un ½ AED de plus, tandis que le Lycée François Villon des Mureaux reçoit un poste à temps complet. Tous les détails des postes en lycées sont disponibles dans le tableau ci-joint.

Les élus du SNES-FSU sont intervenus sur toutes les situations qui leur avaient été signalées ou qui paraissaient, d’après l’étude des documents, nécessiter une attention particulière. Si vous souhaitez connaître des détails sur la situation de votre établissement, contactez nous snes78@versailles.snes.edu pour connaître les détails.

 4. Alerte sur les DGH !

Parmi les nombreuses questions soulevées par les élus du SNES-FSU lors de ce CTSD, a été soulevé la question des ajustements de DGH actuellement en cours dans les Yvelines. Plusieurs établissements nous ont contactés ces derniers jours car des moyens horaires leurs sont repris pour faire face aux besoins apparus dans d’autres établissements.

Le SNES-FSU a dénoncé cette gestion comptable des moyens, qui conduit à gérer la pénurie en retirant aux uns des moyens pour les attribuer à d’autres. Il appelle tous les établissements faisant face à cette situation à se mobiliser en faisant voter des motions de CA, en adressant des courriers ou en demandant audience à la DSDEN.

Si vous avez besoin du soutien des militants de la section départementale, contactez-nous à snes78@versailles.snes.edu.

Un groupe de travail d’ajustement des DGH aura lieu le mardi 12 ou le mercredi 13 juillet (date à confirmer). Les élus du SNES-FSU y interviendront pour défendre tous les établissements dont les dotations horaires ne permettent pas d’envisager la rentrée dans de bonnes conditions. Vous pouvez nous envoyer toutes les informations concernant votre établissement avant le mardi 11 juillet.

 5. Infirmiers, assistants sociaux, médecins.

Là encore, les moyens ne progressent pas à la hauteur de l’augmentation des effectifs et le rectorat considère le département des Yvelines comme surdoté alors que les besoins ne sont pas couverts à la hauteur de ce qu’il conviendrait !

Aucun assistant social, aucun médecin en plus et seulement un infirmier en supplément. Les assistants sociaux sont à effectif constant alors que leur mission s’étend maintenant aux établissements du premier degré.

Concernant les médecins scolaires il devient de plus en plus difficile d’en recruter du fait de la faible attractivité liée à leur rémunération, la situation est préoccupante.

 6. Déclaration commune FO-FSU sur la réforme du collège.

Cette déclaration commune (voir PJ) est motivée par le fait que le projet d’arrêté relatif à l’organisation des enseignements dans les classes de collège, publié le 18 juin 2017, ne modifie pas le fond de la réforme du collège. Il desserre quelque peu le carcan imposé par les EPI et l’AP mais l’autonomie des établissements est renforcée, ouvrant la porte à encore plus de concurrence pour se partager les marges horaires dans les établissements.

Yannick LEROY, Delphine ROMAGNY, élus de la FSU au CTSD des Yvelines


Documents joints

Assistance éducative Lycée
Assistance éducative Lycée
Assistance éducative collège
Assistance éducative collège
Budget assistance éducative
Budget assistance éducative
Déclaration préalalble FSU CTSD 22 juin (...)
Déclaration préalalble FSU CTSD 22 juin (...)
Déclaration commune FSU FO collège
Déclaration commune FSU FO collège
Voeu commun FSU FO moyens de surveillance
Voeu commun FSU FO moyens de surveillance

Derniers articles publiés