Quantcast

Mobilisation au Lycée Joliot Curie (Nanterre) contre la sortie de l’Education Prioritaire

mardi 6 septembre 2016
par  Snes S2 Hauts de Seine

Dans un courrier en date du 27/04/2016 au député d’Asnières, Najat Vallaud-Belkacem affirme qu’il faut donner la priorité à la scolarité obligatoire dans la refondation de l’éducation prioritaire et que par conséquent, aucun lycée ne sera maintenu en éducation prioritaire au-delà de la rentrée 2017.

 Pour les lycées concernés, dont le Lycée Joliot-Curie, les conséquences sont ou seront les suivantes :

  •  Augmentation des effectifs au-delà de 30 élèves par classe en LGT et 24 en LP
  •  Fin des dédoublements
  •  Fin de certaines options
  •  Fin des bonifications APV pour les mutations, ce qui va casser les équipes en poussant les anciens à muter.
  •  Suppression de la prime ZEP, ce qui va achever de rendre ces lycées peu attractifs pour les enseignants.
     De l’avis des collègues qui travaillent depuis des années au lycée Joliot-Curie, nous courons à la catastrophe si le ministère ne renonce pas à son projet : les résultats au BAC vont nécessairement s’effondrer et de plus en plus de jeunes sortiront sans diplôme du système scolaire.

 Avant l’été, les professeurs du lycée Joliot Curie avaient déclaré publiquement qu’ils ne feraient pas leur rentrée si la ministre ne s’engageait pas à maintenir pour leur établissement les avantages liés au classement en éducation prioritaire.

 Le vendredi 31/08, jour de la pré-rentrée, n’ayant reçu aucune réponse du ministère, les professeurs réunis en heure d’info syndicale ont voté la grève reconductible à une large majorité.

 Lundi 1/09, ils sont en grève à 80%. Des délégations se sont rendues dans plusieurs lycées du département touchés par la « refondation » de l’éducation prioritaire : Guy de Maupassant (Colombes), Prony (Asnières), Galilée (Gennevilliers), Michel Ange (Villeneuve la Garenne), Paul Langevin (Nanterre). L’Ag a voté la reconduction pour le lendemain. Une permanence tournante est mise en place à l’entrée du lycée, ainsi qu’une caisse de grève. Des contacts sont pris avec les parents.
Une action est prévue le mercredi 7 septembre à 17H à Saint Lazare. Un cortège du lycée est envisagé pour la manifestation de jeudi.