Quantcast

Essonne : compte-rendu du CDEN bilan de rentrée - sectorisation et travaux des collèges

dimanche 22 novembre 2015
par  Snes S2 Essonne

L’ordre du jour du CDEN du 9/11 était copieux : bilan de rentrée dans le 1er et 2d degré, sectorisation et travaux dans les collèges. Ci-dessous, en PJ, la déclaration préalable de la FUS91, puis quelques éléments de compte-rendu. Pour plus d’informations, ne pas hésiter à nous contacter (snes91@versailles.snes.edu)

Déclaration FSU CDEN 9/11

 
Sectorisation dans les collèges

Les élus ont découvert en séance les projets de nouvelles sectorisations sur plusieurs bassins du département. Le Conseil Départemental (CD) a eu beau souligner le caractère « informatif » de cette séance, les élus FSU ont mis en avant l’impossibilité à jouer leur rôle de représentants, n’ayant pas pu échanger avec les collègues concernés avant la séance.

5 secteurs sont concernés
- canton de Mennecy  : les collèges Parc de Villeroy (Mennecy), Rosa Parks ( Villabé), Olympes De Gouges (Champcueil), Jean Rostand (Milly la Forêt), Albert Camus (la Ferté Alais), Léonard de Vinci (Guigneville)
- secteur de Marolles en Hurepoix : les collèges Doisneau (Itteville) et St Exupéry (Marolles)
- secteur de Dourdan  : les collèges Emile Auvray (Dourdan) et Condorcet (Dourdan)
- secteur de Viry-Chatillon  : les collèges Félix Esclangon, Les Sablons et Olivier de Serre, tous les trois à Viry

Pour chacun d’entre eux, nous n’avons pas su quelles étaient les modalités retenues (quelle rue est changée de secteur etc).
Cette nouvelle sectorisation semble se borner à une dimension strictement matérielle : désengorger des collèges pleins pour remplir des collèges loin de leur capacité maximum d’accueil.
Les élus SNES-FSU ont questionné la Vice-Présidente du CD en charge des collèges, sur l’intégration d’une réflexion sur la mixité sociale dans la redéfinition de ces secteurs, il nous a été répondu que cette dimension était prise en compte sans plus de précisions. Bien maigre quand on sait que certains établissements, concernés par le travail du Conseil départemental, sont caractérisés par une absence réelle de mixité sociale. La Vice-Présidente en charge des collèges a alors évoqué la possibilité d’installer des « dispositifs particuliers » pour favoriser des établissements peu attractifs, le SNES-FSU a fait remarquer que la disparition programmée des classes bilangues, des sections européennes, et d’autres dispositifs dans le cadre de la réforme du collège rendait ce souhait impossible à réaliser. Le Conseil Départemental a reconnu ne pas être très au fait des détails de cette réforme, silence radio du côté de la DSDEN.

Parmi les autres questions de la FSU, l’avenir de la sectorisation sur Massy, sous tension démographique et avec un déséquilibre entre les 3 collèges. Réponse : ce dossier sera travaillé plus tard.

Le calendrier a ensuite été questionné : quelles échéances, quelles informations aux personnels et aux familles ?
Si le Conseil Départemental assure que les réunions avec les chefs d’établissement ont eu lieu ces dernières semaines, la suite des réponses a été particulièrement décoiffante

  • la nouvelle sectorisation sera présentée au vote du Conseil Départemental en avril prochain, le CDEN ne sera pas consulté (en dépit de l’article L213-1 du code de l’Education), et les opérations de préparation de rentrée, dès janvier, se feront à partir de cette nouvelle sectorisation, donc avant le vote de toute instance démocratique !
  • Des informations devraient être transmises dans le cadre des prochains CA, mais il a fallu que nous posions à deux reprises la question
  • Et dans l’hypothèse où les discussions, quand elles auront lieu, feraient émerger de nouvelles informations, il nous a finalement été répondu que s’il le fallait, la nouvelle sectorisation pouvait être repoussée à la rentrée 2017 !

Au final, sur un dossier aussi important que celui de la sectorisation, le débat a été très difficile, voire impossible, tant les informations du Conseil Départemental ont été parcellaires.

 
Travaux dans les collèges

Là aussi aucun document n’avait été envoyé au préalable aux élus du CDEN. En ce qui concerne les gros travaux de rénovation, le Conseil Départemental a présenté une liste d’établissements qui vont faire l’objet d’une étude de programmation dans les prochains mois : Collège Guinette à Etampes, collège Marie Curie (Etampes), collège les Goussons (Gif sur Yvette), collège le Pont de Bois (St Chéron), collège Paul Fort (Monthléry), demi-pension du collège Albert Camus (Brunoy), demi-pension du collège la Guyonnerie (Gif sur Yvette) et demi-pension du collège Jean Rostand (Milly la Forêt).
La FSU a dit son étonnement de ne pas y voir des établissements pourtant présents dans le Schéma Directeur présenté il y a 12 mois. En réalité, les collèges qui font aujourd’hui l’objet d’une programmation sont ceux du précédent rapport, quant à ceux listés dans le SDIC de l’an, les études de programmation débuteront dans les prochains mois/années….

 
Bilan de la rentrée

Dans la déclaration préalable (ci-dessous et en PJ) ainsi que dans les échanges qui ont suivi, les élus FSU ont mis en avant les insuffisances de la rentrée : classes chargées en collège comme en lycée, postes vacants, mais aussi vies scolaires sous dotées.

Déclaration FSU CDEN 9/11

Le SNES-FSU91 est aussi revenu sur le nouveau mode de calcul de la marge, expérimenté cette année, montrant que, pour certains collèges, la marge n’en était pas une tant les moyens sont peu en rapport avec la réalité d’un établissement. Force est de constater que si « choisir c’est renoncer », selon l’expression du moment du Directeur Académique, de très nombreux établissement ont dû renoncer plutôt que choisir faute de moyens suffisants….En CTSD et en CDEN, le SNES-FSU91 est revenu sur la situation précise de plusieurs établissements.

Le débat a également porté sur la réforme du collège : à nos arguments, le DASEN nous a opposé la préservation de 9 bilangues dites de continuité dans le département tout en louant le début d’étude de la LV2 en 5eme. La DSDEN du 91 souhaite également que les bilangues de REP et REP+ soient maintenus. Réponse définitive à l’occasion de l’étude de la carte des formations en fin d’année civile… Nous avons notamment rappelé que la concurrence du privé serait toujours plus vive, puisque si ce dernier appliquera la réforme, il aura la possibilité, comme cela a déjà été annoncé dans la presse par des responsables de l’enseignement privé, de financer certains dispositifs sur fonds propres.

Après 4h de séance, une coupure d’électricité de plusieurs minutes, de nombreuses discussions lancées par les questions du SNES-FSU, la séance s’est achevée à 22h.
Un argument de plus à opposer au Conseil Départemental pour que l’étude des questions relevant de la compétence de la collectivité territoriale soit dissociée de l’étude des dossiers relevant de l’Etat, en organisant deux CDEN distincts. La FSU, ainsi que les autres organisations syndicales et la FCPE91, le demandent depuis plusieurs semaines. Au détriment de la qualité des débats, et du travail des élus, la Vice-Présidente du conseil départemental en charge des collèges s’obstine à nous opposer une fin de non-recevoir….

Pour plus d’informations et/ou question : snes91@versailles.snes.edu

Les élus FSU91 au CDEN
Séverine Bertrand (SNEP), Emmanuel Cabiran (Snuipp), Jean-Baptiste Hutasse (FSU), Jean-Claude Tessier (Snuipp) et Sophie Vénétitay (SNES)


Documents joints

PDF - 33.8 ko