Quantcast

Opération « collège mort » à Jean Macé Clichy

samedi 13 décembre 2014
par  Snes S2 Hauts de Seine

Le collège Jean Macé à Clichy a été le vendredi 12 décembre en opération « collège mort » afin de protester contre la refonte de l’éducation prioritaire.
Les professeurs dénoncent le fait que l’établissement sorte de la future carte. Les parents ont donc pris l’initiative de bloquer l’établissement pour leur apporter leur soutien dans cette lutte. C’est ainsi que, dans la nuit du 11 au 12 décembre, les enseignants accompagnés des parents d’élèves ont occupé l’établissement et retenu dans le calme et sans violence le chef d’établissement.
Les professeurs du collège appellent les enseignants des écoles élémentaires et maternelles de la ville de Clichy à un rassemblement mercredi 17 à 7h30 devant la mairie afin de réclamer un positionnement clair de M. le maire pour le classement des établissements de Clichy en REP.

COMMUNIQUE DE PRESSE des personnels du collège Jean MACE de CLICHY

Clichy, Vendredi 12 décembre 2014
Le collège JEAN MACE est à la tête d’un réseau d’éducation prioritaire (RRS) comprenant des écoles maternelles et primaires du quartier.

Ce réseau est menacé de disparition pour la rentrée prochaine.

Les conséquences seraient lourdes : perte de 10% des heures d’enseignements (heures de soutien, options, dispositifs contre le décrochage scolaire, etc.), plus d’élèves par classe sur tout le réseau, perte de moyens financiers et humains...

La menace de sortie du réseau est la remise en cause des efforts développés depuis des années.

Devant l’absence de réponse satisfaisante, les enseignants poursuivent leur mobilisation et passent à une nouvelle étape :

« Collège mort » à l’appel des parents d’élèves et opération de communication dans le quartier pour alerter les Clichois de la gravité de la situation, vendredi 12 décembre.
Participation à la mobilisation nationale avec collège mort le matin et rassemblement au ministère l’après-midi, le mercredi 17 décembre.

Comme dans tous les établissements menacés par une sortie de l’éducation prioritaire, nous n’avons qu’une revendication : maintien de notre collège et de ses écoles rattachées dans le réseau d’éducation prioritaire.