Plan social et casse du service public d’éducation dans les collèges et lycées de la région mantaise : les conséquences concrètes

mardi 1er février 2011
par Snes S2 Yvelines

Une conférence de presse organisée par le SNES et la FSU, le 28 janvier, à Limay, a permis d’illustrer les conséquences concrètes du plan social qui touche les établissements scolaires de la région mantaise (voir détail document joint). Le syndicat SUD EDUCATION du Lycée Rostand s’était joint à cette initiative.

Les établissements de Mantes la jolie - Mantes la ville - Limay perdent 222 élèves (sur 9542 prévus à la rentrée 2011) soit 2,27% de leurs effectifs. L’inspection académique leur retire 739 heures postes (soit 41 emplois) soit 5,33% du total des dotations des établissements du mantois.

constat n°1 : les pertes horaires n’ont rien a voir avec les pertes d’effectifs, surtout quand on les examine de près. 7 élèves de plus a Ferry, c’est moins 31h. 34 éleves de plus à Galilée, c’est 5h de moins ! 10 élèves de moins à Saint Exupéry en seconde c’est l’équivalent de deux classes de secondes supprimées .... Si on regarde les collèges aux alentours de Mantes : ils gagnent au total 51 élèves mais perdent 17 heures poste (l’équivalent d’un emploi).

constat n°2 : les effectifs sont souvent sous-estimés. Il en va ainsi des « montants » de 5e en 4e à Ferry, de 4e en 3e à Chénier, de 1re S en Tale S à Saint Exupéry, Van Gogh...

constat n°3 : la difficulté scolaire des élèves n’est pas prise en considération. Par exemple à Clémenceau, à Pasteur et à Galilée : le choix doit être fait entre effectifs des classes ou dédoublements. En lycée, l’accompagnement personnalisé n’est pas financé à hauteur des besoins ( 2H par classe de 35 élèves ) : son dédoublement nécessaire entre en concurrence avec ceux des enseignements du tronc commun.

constat n°4 : les heures supplémentaires, qui permettent d’amplifier les suppressions de postes, augmentent jusqu’à ne plus pouvoir être absorbées par les collègues en poste (10% à Galilée, 12% dans les Lycées)

constat n°5 : la situation est encore pire si on compare les prévisions avec la réalité du terrain actuelle : -55 élèves dans les collèges et Lycées du Mantois, - 892 heures postes supprimés soit l’équivalent de 49 emplois menacés ! Les collèges aux alentours de Mantes gagnent au total 63 élèves mais perdent 68 heures poste (l’équivalent de 3,5 emplois).

Les correspondants des établissements présents (ou représentés) à la conférence de presse de ce 28/01 appellent :
- à se rendre en audience, établissement par établissement, à l’inspection Académique des Yvelines MERCREDI 2 FEVRIER A 14h. ( appel du SNES FSU 78 )
- à participer massivement à la grève nationale du 10 février
- à participer à la réunion inter-établissement qui sera organisée, sur le temps de travail (heure d’information syndicale) en mars.
- à maintenir les contacts entre eux pour envisager d’autres actions (manifestation à Mantes, délégation en sous préfecture)


Documents joints

Conférence_Presse_Mantois
Conférence_Presse_Mantois

Derniers articles publiés