Quantcast

Tous ensemble contre la précarité : la fuite en avant se poursuit

Cette rentrée est marquée par l’explosion de la précarité. Exigez un plan de titularisation, les créations d’emploi public statutaire... l’affaire de tous
jeudi 8 octobre 2009
par  Snes S3 MRP

=> dossier spécial CDI

=> stage le jeudi 25 novembre à Arcueil : programme et modalités d’inscription

=> Se syndiquer, c’est déjà agir

Cette rentrée se fait dans des conditions qui font apparaître une véritable asphyxie du service public d’éducation, ce qui pèse lourdement sur les conditions d’emploi et d’exercice des personnels :

  • la poursuite des suppressions de postes en établissement (- 414 en lycée et en collège s’ajoutant aux 974 de la rentrée 2008), la réduction de l’offre de formation, les conséquences désastreuses des réformes du système éducatif (socle commun en collège) ont amplifié la dégradation des conditions de travail de tous les personnels, titulaires comme non titulaires.
  • pour faire face aux besoins à l’année et aux remplacements, le Rectorat qui a quasiment utilisé dès la fin août l’ensemble des TZR, a dû avoir massivement recours à la réaffectation ou aux recrutements de personnels précaires, contractuels et vacataires, et ce dès la rentrée de septembre. La « machine » de la précarité explose de nouveau dans l’académie.
    Cette logique de démantèlement se poursuit à la prochaine rentrée : le Budget 2010 prévoit une nouvelle vague de suppressions de 16 000 emplois dans l’Education.
    Conséquence de la volonté du Gouvernement de réduire le nombre de fonctionnaires, les perspectives de titularisation se sont littéralement évanouies pour les non titulaires. Le CDI, bien qu’il permette de stabiliser des situations individuelles, n’est pas une réponse satisfaisante. Le SNES continue de revendiquer la réouverture des concours supprimés, l’augmentation des postes aux concours (internes et externes) et un véritable plan de titularisation pour tous, ce qui suppose l’arrêt du recrutement de nouveaux non titulaires.
    Si au niveau académique des avancées ont pu être obtenues sur la grille de rémunération des contractuels en CDI, le blocage est total pour les personnels en CDD. Par ailleurs au plan national, la revalorisation des métiers et le rattrapage du pouvoir d’achat sont dans l’impasse.
    La bataille collective pour une véritable gestion paritaire des non titulaires est également engagée : depuis décembre 2008, les personnels non titulaires d’enseignement, d’éducation et d’orientation sont en effet représentés à une commission consultative paritaire où les élus du SNES sont majoritaires. Les compétences de cette CCP sont pour le moment réduites : le SNES porte, avec les personnels concernés, la revendication d’en étendre les compétences.

Sur tous ces sujets, il est donc nécessaire de construire une vaste mobilisation des non titulaires débouchant sur des actions massives.
En vous syndiquant au SNES, en participant aux stages qui vous sont proposés (le premier a lieu le 25 novembre) et aux actions collectives, vous contribuerez ainsi à faire avancer les revendications des non titulaires et celles de l’ensemble de la Profession.

Marie-Damienne Odent Michel Vialle Caroline Mordelet Laurent Boiron


Documents joints

dossier CDI
se syndiquer, c'est déjà agir
stage non titulaire du 25 novembre