Quantcast

Lettre de Guy Môquet (actu 18 octobre)

Construire le refus collectif de participer à la journée du 22 octobre
mardi 9 octobre 2007
par  Secteur lycées

Lettre de Guy Môquet journée du 22 octobre construire le refus collectif d’y participer

A l’occasion du CTPA du 28 septembre, nous sommes intervenus auprès du recteur et des Inspecteurs d’académie sur la lecture de la lettre de Guy Môquet dans les établissements scolaires le 22 octobre. Nous avons précisé les raisons qui motivent la position du SNES d’appeler les collègues à construire collectivement le refus de participer à cette journée :

- instrumentalisation de l’Histoire, simplification et donc dénaturation d’un fait historique complexe (la résistance, le rôle des communistes dans la résistance...). La lecture de la Lettre de Guy Môquet dans les conditions prévues va à l’encontre de la démarche objective de l’historien : contextualisation, distanciation, problématisation. Elle tend à confondre témoignage et analyse historique. Les programmes de Premières et de Terminales font d’ailleurs une large place à l’étude de la Résistance et aux Mémoires de la seconde Guerre mondiale. Ils permettent une approche approfondie avec les élèves de cette période et de la problématique histoire/ mémoires.

- intrusion du politique dans l’acte d’enseignement et plus largement éducatif La décision unilatérale présidentielle de bousculer les cours et les progressions pédagogiques est choquante.De plus la ‘commémoration’ est placée résolument sur le terrain compassionnel et sur la transmission aux élèves de valeurs contestables (le « don de soi »)

-conception d’un fonctionnaire aux ordres : si, en tant que fonctionnaires, les enseignants sont des « serviteurs de l’Etat », ils ne sont pas au service du Premier personnage de l’Etat. Ils n’ont donc pas à adhérer et à faire adhérer les élèves à une opération hautement médiatisée pour des objectifs politiques et idéologiques partisans.

Le Recteur s’est contenté de regretter que nous ne participions pas à la démarche « fusionnelle » à laquelle nous invite le chef de l’etat élu par une majorité de Français !

Par ailleurs, sur l’extension de la commémoration aux collèges : Le BO du 30 août 2007 prévoit que ce dispositif ne concerne que les lycées. une circulaire de l’IA en direction des Principaux de collège du 78, en date du 13 septembre 2007, précise que « Monsieur le Recteur a souhaité que ce message (la lettre de Guy Môquet) soit également lu et commenté devant les élèves de troisième de chaque collège »..
La réponse du Recteur est nettement moins injonctive que la circulaire de l’IA du 78 : il s’est contenté de souligner que si des collèges souhaitaient s’associer à cette journée, ils pouvaient le faire...
Le BO du 30 août 2007 restreint l’application de ce dispositif aux seuls lycées.L’extension aux collèges est totalement illégitime. Les collègues dans les collèges ne doivent donc pas hésiter à refuser ce qui n’est pas explicitement prévu par le BO.

La section académique invite donc les établissements à construire le refus de cette journée et à expliquer cette position aux parents d’élèves. Elle soutiendra toutes les initiatives prises en ce sens.

Faites-nous part de la situation de votre établissement et en cas de problème, notamment en collège, n’hésitez pas à nous contacter, soit auprès de votre section départementale soit à secteurlycee@versailles.snes.edu

Vous pouvez lire l’article sur le même sujet sur le site national :

http://www.snes.edu/snesactu/spip.php?article2694

une prise de position au lycée Vilgenis