Avancement d’échelon, vraiment automatique ? Retard de traitement inacceptable ! Le SNES-FSU vous informe !

mardi 8 décembre 2020
par  Secteur emploi

Votre avancement d’échelon est supposé être intervenu depuis le 1er septembre 2020, mais vous n’en voyez toujours pas le bénéfice sur votre traitement ?
Le SNES-FSU vous apporte des explications.

Alors que l’avancement d’échelon se fait désormais au même rythme pour tous, pour la quasi-totalité des échelons (excepté pour le passage du 6ème au 7ème échelon et du 8ème au 9ème échelon), les effets du passage d’échelon sont encore loin d’être immédiats.

A ce jour, les personnels de l’académie de Versailles concernés par un avancement d’échelon « automatique » supposé intervenir à compter du 1er septembre 2020 n’ont toujours pas perçu le bénéfice de la promotion.

Suite aux interpellations du SNES-FSU et pour répondre aux interrogations et au mécontentement des collègues concernés, le rectorat de Versailles a enfin adressé par mail, le 4 décembre, un message d’information.

"En 2019, la réforme du régime de la disponibilité pour convenances personnelles a notamment introduit le maintien des droits à avancement pendant les cinq premières années, sous certaines conditions.

Cette nouveauté règlementaire doit être paramétrée dans les systèmes informatiques de gestion des ressources humaines, afin que les personnels concernés puissent désormais en bénéficier. Un module spécifiquement dédié est en cours de développement. Sa mise en service aura cependant pour effet de décaler au début de l’année 2021 la prise en charge de l’avancement d’échelon à l’ancienneté, dont les effets financiers seront bien pris en compte rétroactivement en considération de la date d’obtention du nouvel échelon.

Par ailleurs, il est porté à la connaissance des bénéficiaires d’un avantage spécifique d’ancienneté (ASA) participant au mouvement inter-académique 2021 que leur barème sera corrigé par la division des personnels enseignants sans démarche de leur part. "

Le retard serait donc lié à une mise à jour nationale de l’application de gestion des personnels. Cette mise à jour a été rendue nécessaire par des changements intervenus dans les règles d’avancement, sous certaines conditions, pour les collègues en disponibilité ou en congé parental (voir notre article). Le problème est donc national, et non propre à l’académie de Versailles.

Le rectorat a confirmé l’évidence, à savoir que les sommes dues seraient versées rétroactivement. Le courrier reçu par les personnels ne précisait cependant pas la date de versement des sommes dues.

Le SNES-FSU a de nouveau sollicité le Rectorat de Versailles hier à ce sujet : les avancements sont supposés être réalisés sur la paye de février 2021, avec effet rétroactif.

Il est évidemment préférable que les personnels soient informés. Ce retard pris dans la régularisation de la situation des personnels génère un retard conséquent de paiement. Il est incompréhensible que le Ministère n’ait pas été en mesure d’anticiper davantage les changements induits par un changement dans les règles d’avancement acté depuis mai 2020 et que les personnels aient une fois de plus à faire les frais de cette absence d’anticipation !