Retard de paiement sur l’IFF : ce n’est pas aux stagiaires de payer les pots cassés !

mercredi 22 janvier 2020
par  Secteur entrer dans le métier

A la suite de nombreux signalements de collègues stagiaires n’ayant pas perçu l’Indemnité Forfaitaire de Formation, la section du SNES-FSU Versailles a interpellé le Rectorat à ce sujet en audience. Nous avons alors appris qu’aucun·e stagiaire éligible [1] n’avait en fait perçu l’IFF, normalement versé en novembre ! Le Rectorat reconnait un retard de paiement et attribue cela à un délai de transmission des justifications d’inscriptions dans les INSPE plus long que d’habitude. Cette erreur devrait être corrigée à partir de la paie de février. Nous invitons tous les stagiaires éligibles à nous faire savoir si rien n’apparaissait sur leur bulletin de salaire à ce moment-là.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas aux stagiaires, déjà victimes d’une baisse relative de la rémunération [2], de payer les pots cassés et d’attendre si longtemps une indemnité à laquelle ils ont le droit ! La précarité à laquelle sont soumis les professeurs et les CPE stagiaires est inacceptable, et la faible considération dont fait preuve à leur égard le Rectorat, lequel ne voit ni l’urgence des besoins ni la nécessité d’informer, l’est tout autant.

Le SNES-FSU demande le versement de l’IFF le plus rapidement possible aux stagiaires éligibles ainsi que, de manière structurelle, une revalorisation de la rémunération dès l’entrée dans le métier afin que les stagiaires ne soient plus dépendants ni des indemnités de formation, ni de la prime d’activité.


[1Vérifiez ici si vous êtes éligibles !

[2En 1980, nos collègues percevaient 2,1 fois le SMIC contre 1,2 seulement aujourd’hui.


Navigation

Articles de la rubrique