Quantcast

Contractuels : Inacceptable retour en arrière : davantage de précarité pour les contractuels de l’académie de Versailles !

jeudi 6 juin 2019
par  Snes S3 AT

Mise à jour du 13 juin

À l’heure où le Gouvernement porte un coup sans précédent à la Fonction publique avec la loi Dussopt qui vise, entre autre, à accroître la contractualisation, l’académie de Versailles opère un retour en arrière inacceptable et réinjecte davantage de précarité dans la gestion des personnels contractuels.
En effet, en cette fin d’année scolaire nous sommes indignés de constater que des collègues contractuels ayant pourtant exercé sur une grande partie de l’année scolaire ne puissent pas obtenir un contrat couvrant toutes les vacances, ce qui leur permettrait d’être rémunérés jusqu’au 31 août. L’argument avancé par le Rectorat est que, suite à des restrictions budgétaires, les vacances d’été ne seront plus rémunérées.
Ceci est inacceptable dans notre académie où la crise de recrutement entraîne un recours massif à des personnels précaires toujours plus nombreux afin d’assurer la continuité du Service public.

Le SNES-FSU Versailles condamne fermement ces pratiques comptables qui considèrent les personnels précaires comme une simple variable d’ajustement budgétaire et demande à ce que l’ensemble des collègues contractuels ayant exercé sur la grande partie de l’année soient rémunérés jusqu’au 31 août.
=> Si vous êtes dans cette situation contactez notre secteur non-titulaires (nontit@versailles.snes.edu) pour que nous intervenions auprès du Rectorat.

Dernière minute : Il semblerait que cette situation concerne également les personnels administratifs contractuels, le Rectorat ayant parfois même mis en place une interruption de contrat pour les vacances de Pâques par exemple.

La section académique du SNES-FSU Versailles intervient régulièrement auprès du Rectorat pour obtenir des avancées dans la gestion des personnels contractuels et débloquer des situations individuelles. N’hésitez pas à nous alerter en nous signalant les problèmes que vous rencontrez (nontit@versailles.snes.edu).
Ainsi, en début d’année la section académique du SNES-FSU avait été alertée par une collègue qui exerçait un enseignement hebdomadaire sous le statut d’intervenante extérieur et qui en plus subissait des retards de paiement de plusieurs mois. Suite à nos interventions, le Rectorat a régularisé cette situation inacceptable en plaçant la collègue sous le statut de contractuelle et en lui payant ce qui lui était dû.
Une autre collègue nous a contactés : elle était AED (donc avec un contrat allant jusqu’au 31 août 2019) mais a accepté de démissionner pour effectuer des remplacements en tant que contractuelle CPE. Or, après plusieurs mois de bons et loyaux services pour assurer la continuité du Service public d’Éducation, elle se voit refuser un contrat couvrant toutes les vacances d’été et se retrouve donc lourdement pénalisée pour avoir accepté de rendre service à l’Institution ! La section académique du SNES-FSU Versailles intervient pour que sa situation soit rapidement régularisée.

=> Suite à notre intervention, la situation inacceptable de la collègue contractuelle CPE a été régularisée, le Rectorat a revu sa situation et lui à fait parvenir un contrat jusqu’au 31 août 2019.

En revanche, le Rectorat nous a confirmé qu’il avait pris la décision pour les contractuels recruté après le premier janvier de ne plus payer les congés d’été et d’arrêter leur contrat courant juin pour les enseignants et débuts juillet pour les CPE.

Le SNES-FSU Versailles condamne cette décision comptable du rectorat rompant avec les usages de notre académie visant à résorber la précarité. Il continuera à intervenir pour que les contrats des collègues ayant exercé sur la majeur partie de l’année se terminent au 31 août. N’hésitez pas à nous signaler toute situation de ce type.