Quantcast

[Yvelines] Collège les Molières, Collège en Colère

Collège les Molières des Essarts-le-Roi en grève jeudi 6 juin pour protester contre une DGH insuffisante
mercredi 5 juin 2019
par  Snes S2 Yvelines

Mise à jour du 06 juin
Ce jeudi 6 juin, c’était journée morte au collège Les Molières : une bonne trentaine de collègues en grève et seulement 25 élèves présents sur les 800 inscrits.
Tous habillés en noir pour porter le deuil des heures perdues, les collègues après le point presse, sont allés à la rencontre des parents d’élèves des écoles élémentaires et de la population dans les trois communes de recrutement du collège : Les Essarts le Roi, Le Perray en Yvelines et Lévis Saint Nom.
En assemblée générale, ils ont décidé collectivement que sans moyens supplémentaires accordés, ils renonceraient à la fonction de professeur principal pour la rentrée 2019 et ils songent à faire une année blanche en termes de sorties, voyages, projets.

Mercredi 05 Juin
Alors qu’à la rentrée 2018, les effectifs du collège les Molières avaient été sous-évalués par la direction académique, cette situation se reproduit pour la rentrée 2019. Il en découle une insuffisance de dotation horaire et des difficultés d’organisation.
Les équipes ont dû faire des choix pour limiter le nombre d’élèves par classe : des heures de marge qui auraient dû financer des dispositifs d’accompagnement des élèves serviront à ouvrir une division... Une décision inacceptable !
Les enseignants refusent de choisir entre des classes dont l’effectif pourrait dépasser 32 élèves, et la mise en place d’AP pour accompagner les élèves dans les apprentissages, choix qui compromet, dans tous les cas, leur réussite.

Ce n’est pas faute d’avoir alerté, depuis plusieurs mois, la Direction Académique. Les enseignants ont multiplié les actions visant à réclamer les moyens dont ils ont besoin : vote contre la DGH en Conseil d’Administration à deux reprises, participation aux rassemblements départementaux à l’appel du SNES-FSU 78 les 13 février et 3 avril, audience à la Direction Académique des Yvelines le 11 avril.

Refusant de voir leurs conditions d’enseignement se dégrader, les sections locales du SNES-FSU et du SNEP-FSU ont déposé un préavis de grève pour la journée du jeudi 6 juin.
Ils demandent à la DSDEN de leur accorder les 26 heures nécessaires à l’ouverture d’une classe de cinquième supplémentaire, tout en conservant les différents projets pédagogiques destinés à gérer l’hétérogénéité des classes en proposant un accompagnement plus personnalisé dans les apprentissages : effectifs réduits en sciences expérimentales, constitution de groupes de besoins dans d’autres disciplines.