Essonne. CDEN : vous avez dit dialogue ?

mercredi 12 juillet 2017
par Snes S2 Essonne

Le mardi 27 juin 2017 un CDEN assistance éducative s’est tenu à Evry.

Madame Parâtre, représentante du CD 91 a quitté la réunion pendant la lecture des déclarations préalables. Nous regrettons ce départ prématuré qui n’a pas permis d’échanges entre les Organisations syndicales et les élus du Conseil Départemental. Toutes les questions préparées par les élus FSU et nécessitant des réponses du CD 91 ne pourront donc être posées. Ce départ prématuré de Mme Parâtre ajouté à la suppression inopinée et de dernière minute du GT prévu le lundi 26 juin, pose la question du respect par le Conseil Départemental des représentations syndicales et de sa volonté de travailler dans la sérénité et l’efficacité dans l’intérêt des élèves de l’Essonne.

La FSU espère vivement qu’en 2017-2018 un travail de qualité et des échanges réguliers pourront s’installer avec le Conseil Départemental.

Par ailleurs, après les sujets concernant le premier degré, la FSU a interpellé le DASEN à propos de l’orientation en classe de troisième en cette fin d’année scolaire. En effet, utiliser très majoritairement des compétences pour attribuer des points et très peu le contrôle continu pour Affelnet introduit un flou accru et des situations d’iniquité nombreuses entre les élèves et les établissements. Il faudra incontestablement améliorer l’information aux élèves, aux professeurs et aux parents et clarifier les procédures d’orientation à l’avenir pour que ceux-ci ne s’en sentent pas dépossédés. Monsieur le Directeur académique de l’(Essonne a répondu que la situation « serait suivie et qu’elle retiendrait toute son attention ».

La FSU a également exprimé son inquiétude sur la situation des CIO dans l’Essonne et a dénoncé les projets de fusion présentés : dans le 91, cela concerne le CIO de Massy et des Ulis, ainsi que celui de Chilly Mazarin et de Savigny. A la rentrée 2018, c’est celui d’Arpajon et de Ste Geneviève des Bois qui pourraient fusionner. Les projets de fusion, sur un même bassin, touchent tout de même des villes distantes de plusieurs dizaines de kilomètres, parfois difficilement accessibles en transports en commun. Comment croire que les élèves et leurs familles pourront toujours avoir accès à l’information et au conseil indispensables pour leur orientation ? Quelles conditions de travail pour nos collègues Co Psy ?

Le Directeur académique a indiqué que dans le 91, la situation n’était pas marquée par l’urgence. Sur ce sujet, la FSU sera très attentive dans les mois à venir.

L’ordre du jour portait sur l’ Assistance éducative

La dotation départementale en AED n’augmente pas, alors même que les effectifs, en collège comme en lycée, connaissent une augmentation considérable . La FSU a rappelé que les services civiques ne pouvaient pas être des solutions satisfaisantes Un vœu, proposé par la FSU et cosigné par l’ensemble des organisations syndicales qui siègent au CDEN, a été présenté et adopté à l’unanimité. (moins 4 abstentions)


Documents joints

opendocument text - 65.9 ko
opendocument text - 65.9 ko
PDF - 6.3 ko
PDF - 6.3 ko

Derniers articles publiés