Quantcast

Essonne : CTSD BILAN DE RENTREE 2016

mardi 29 novembre 2016
par  Snes S2 Essonne

Un CTSD s’est tenu à la DSDEN mardi 22 novembre 2016, portant sur le bilan de rentrée.
les élus SNES- FSU de l’ESSONNE ont insisté sur les difficultés dues à la mise en place de la réforme Collège 2016 à marche forcée qui pèse lourdement sur les personnels et les conditions de travail. ils ont dénoncé l’impréparation et les multiples problèmes techniques concernant le paramétrage de LSU, les bulletins... laissés à la charge des établissements.
Les élus SNES -FSU ont également évoqué le nombre important de postes restés vacants pendant de longues semaines tant dans les lycées que dans les collèges.
La question du mouvement et des diverses actions des enseignants pour obtenir une carte pour les lycées de l’Education Prioritaire et des moyens pour ces établissement a été posée.
Un dispositif de suivi de la réforme du collège est mis en place par le Recteur afin d’observer sa mise en place, relever les points positifs et les points de blocage. 32 établissements ont été retenus, formant un panel créé à partir de critères scolaires, sociaux et géographiques. On notera la très grande discrétion des autorités académiques sur ce sujet : le courrier du Recteur aux chefs d’établissement des collèges concernés est certes daté du 1er septembre, mais les personnels des collèges choisis n’ont appris la nouvelle que ces derniers jours (quand ils l’ont appris !).
Les élus Snes fsu ont demandé que nous soit communiquée la liste des collèges concernés par ce dispositif. Il s’agit des établissements suivants :

  • Aimé Césaire- Les Ulis
  • Guillaume Budé-yerres
  • Paul Fort- Courcouronnes
  • Esclangon- Viry Chatillon
  • Paul Eluard - Vigneux
  • Jean Moulin - Saint-Michel/Orge
  • Hubert Robert - Méréville
  • Olympe de Gouges -Champcueil

La section départementale du SNES-FSU appelle les personnels concernés à participer à ce dispositif, dans la continuité des actions menées ces derniers mois, afin de porter la parole des personnels et ainsi imposer un bilan sincère des réalités de collège2016. Cette évaluation commandée par le Rectorat ne doit pas être un prétexte à une imposition de soi-disant bonnes pratiques. Comme sur l’évaluation des élèves (LSUN etc), il importe de ne rien se laisser imposer et de faire primer la liberté pédagogique. La section départementale appelle à se réunir pour discuter des modalités de participation à ce dispositif. Une réunion la plus large possible, impliquant les collègues volontaires de toutes les disciplines et tous les niveaux, doit être exigée afin de porter des éléments de bilan les plus partagés possibles, et permettre ainsi que les collègues puissent s’exprimer librement.
Contactez-nous pour vous accompagner dans cette évaluation.


Documents joints

OpenDocument Text - 63.9 ko
PDF - 22.9 ko