Quantcast

Essonne - DGH - Mise en cause des choix des équipes, réponse des personnels du lycée Rosa Parks (Montgeron)

vendredi 12 février 2016
par  Snes S2 Essonne

Confronté à une baisse inédite de DGH qui a des conséquences désastreuses pour l’offre de formation (pour mémoire http://www.versailles.snes.edu/spip... ), les personnels d’enseignement et d’éducation du lycée Rosa Parks sont mobilisés depuis plusieurs jours.

Ce même lycée a réussi depuis un an à diminuer le nombre d’élèves en classe de 2de, qui est passé de 35 à 24, permettant ainsi un meilleur suivi des élèves, un meilleur accompagnement, une gestion de classe améliorée. Ce projet n’a aucun impact sur la DGH, il n’en donc jamais été question lors de l’audience qui s’est tenue jeudi 11/02 : à aucun moment le DASEN adjoint et ses services n’ont mis en avant l’existence de ce projet pour tenter de « justifier » la baisse de DGH (et pour cause, cela n’a rien à voir) ou ne sont immiscés dans les choix de cet établissement.

C’est donc avec une surprise et colère que les professeurs ont pris connaissance des déclarations du DASEN du 91 dans les colonnes du Parisien daté du 12/02. Alors qu’un professeur interrogé met en avant la disparition de nombreux dispositifs, le DASEN répond « ce lycée a fait le choix de limiter à 24 le nombre d’élèves par classe en seconde. Ils auraient assez pour faire autrement » (cf PJ).
Surprise et colère de se voir reprocher un projet collectif porté par les équipes qui bénéficie à tous les élèves, du double discours tenu à l’égard de cette communauté éducative, qu’une telle justification soit avancée alors que ce projet est indépendant de la DGH et que cela a été dit à plusieurs reprises. Non, en changeant le dispositif en 2de, il n’aurait pas été possible de faire « autrement » puisque cela n’aurait rien changé à la baisse de la DGH
Ou alors, la preuve que la diminution des effectifs dans les classes est possible, et fonctionne, poserait-elle problème ?

Article 1202 - Rosa Parks

Réunis en AG vendredi midi, pour faire le point sur les annonces faites lors de l’audience, les personnels ont décidé de répondre au DASEN par écrit (cf PJ) et ont maintenu les actions des prochains jours et prochaines semaines, puisque après l’audience, encore une bonne partie des enseignements menacés ne peuvent être reconduits l’année prochaine.

Réponse 2de à 24

Documents joints

PDF - 23.7 ko