Alerte rentrée 2015 : mise en oeuvre de l’enseignement moral et civique dans les séries technololgiques à moyens constants

lundi 29 juin 2015
par Snes S3 MBV

La rentrée 2015 dans les lycées s’annonce encore une fois très compliquée, en raison de la pression démographique que connaissent les établissements, des effets de la réforme du lycée et de DGH étriquées. Comme si cela ne suffisait pas, le Ministère ajoute un autre élément de déstabilisation en imposant, à marcher forcée, la mise en place de l’EMC (enseignement moral et civique).

En effet, au mépris de l’avis du CSE qui demande le report de la mise en oeuvre de l’enseignement moral et civique à la rentrée 2016, la Ministre de l’Education nationale a décidé de publier les arrêtés des nouvelles grilles d’enseignement pour l’appliquer dès la prochaine rentrée. Cette publication place les établissements dans des difficultés que le Ministère, obsédé par l’urgence de communiquer sur une mobilisation citoyenne de l’Ecole en réponse aux terribles attentats de janvier 2015, considère pour quantité négligeable.

La promulgation tardive de ces arrêtés pose de nombreux problèmes, à commencer par celui de l’organisation de l’EMC dans les séries technologiques. La création de ce nouvel enseignement répare une injustice mais aucune dotation n’a été prévue pour le financer, en dépit des interventions répétées à ce sujet du SNES, au moment de la répartition des moyens et des votes des DHG. Les conseils d’enseignement se sont, d’autre part, déjà réunis dans la plupart des lycées pour décider de la constitution des services sur la base des anciennes grilles horaires qui ne prévoyaient pas d’EMC dans les séries technologiques.

Pour le SNES-FSU, ces méthodes expéditives et ces passages en force sont inacceptables et relèvent de l’irresponsabilité, car ils contribuent à désorganiser la rentrée dans les lycées. Par ailleurs, en renvoyant au local les modalités de sa mise en oeuvre, le Ministère prend le parti de créer des disparités de traitement : http://www.snes.edu/Enseignement-mo...

Les sections départementales et académique sont en train d’intervenir auprès des DSDEN et du Rectorat pour exiger l’abondement des dotations des lycées à hauteur des besoins créés par ce nouvel enseignement (1h professeur par semaine par division de 1re et de terminale technologique) et s’opposer à tout redéploiement des moyens d’enseignement qui va fragiliser des conditions d’enseignement déjà fortement détériorées.

Dans les établissements, elles appellent les collègues :

  • à obtenir de nouveau la réunion des conseils d’enseignement pour faire le point avec le chef d’établissement
  • à nous tenir informés de la situation : détricotage des services, de la répartition de la DGH, non-mise en place de l’EMC etc.

Le SNES-FSU exige que soit financée la mise en place de l’EMC dans les séries technologiques, et que ce nouvel enseignement ne s’applique qu’à la rentrée 2016, de façon à donner le temps aux enseignants de s’approprier les programmes.

Nous écrire sur lycee@versailles.snes.edu


Derniers articles publiés